Mar Mariam Michaelus Nkoa épinglé, qualifié d’hérétique et excommunié

Mar Mariam Michaelus Nkoa épinglé par le Tribunal Suprême, qualifié d’hérétique et excommunié

Acte du Tribunal Suprême numéro 21719/1/CAMEROUN/2019

Excommunication de MAR MARIAM MICHAELUS NKOA

LE TRIBUNAL SUPRÊME DE L’EGLISE DE L’UNITE saisie en extrême urgence, vient d’excommunié des églises de l’Unité et du Corps Mystique du Christ le dénommé Mar Mariam Michaelus Nkoa pour les raisons suivantes.

Cet excommunié (Mar Mariam Michaelus Nkoa) a fait une circulaire diffamatoire qui fera l’objet lundi prochain d’une plainte pénale au Parquet du Procureur du Roi de Bruxelles.

D’après cette circulaire l’excommunié (Mar Mariam Michaelus Nkoa) se donne de l’importance et se prend pour un représentant de l’Etat camérounais. Or, l’Etat camérounais a son président et ses représentants

1) En ce qui concerne le sacre épiscopal de Sa Sainteté Benjamin Premier

Dans sa lettre du 21 octobre 2015, le Nonce Apostolique de Bruxelles, Mgr Giacinto BERLOCCO a confirmé à l’ancien Président de l’épiscopat belge S. E. Mgr André Léonard, que Sa Sainteté Benjamin Premier est évêque et a « reçu l’ordination épiscopale le 21 mai 2015 » (cf. Cote D 210 pages 10 et 11 de la Commission Rogatoire Internationale diligentée par le magistrat instructeur dans le cadre de l’affaire qui m’oppose à Monsieur Michel SAFFROY et son fils Florian ).
Cette affirmation vient de l’ancien représentant du Pape François en Belgique et cette attestation doit être suffisante. L’excommunié Mar Mariam Michaelus Nkoa-EOA ne peut en aucune façon contester une autorité aussi haute que le Siège Apostolique de l’Eglise Catholique Romaine.
2) En ce qui concerne l’excommunication dont question,
Il a été prouvé que cette excommunication est une aberration canonique ; les excommunications afférentes au sacre épiscopal reviennent au Siège Apostolique de l’Eglise Catholique Romaine d’après le canon 1382 et non à un évêque melhite qui se prend pour le Pape François ou le Siège Apostolique. Cette excommunication existe donc dans l’imagination fertile de l’excommunié Mar Mariam Michaelus Nkoa qui dénuée de toute éducation écclesiastique.

3) En ce qui concerne la validité des actes religieux

Le sacre épiscopal de Sa Sainteté Benjamin Premier et sa succession apostolique sont reconnus par le représentant du Pape François à Bruxelles et les actes déposés par le Pontife Général sont tous valides. Les accusations de Mar Mariam Michaelus Nkoa-EOA prouvent que cet excommunié est un hérétique donatiste avéré et son excommunication s’impose.

4) Sur l’ignorance canonique dont question dans l’écrit imaginaire de l’excommunié

Sa Sainteté Benjamin Premier était Juge dans l’Eglise Catholique et Premier Président du Tribunal Suprême de l’Eglise de l’Unité et qu’en cette qualité il excommunié le Patriarche NICOLAS PREMIER au mois d’octobre 2017. L’excommunié est donc malvenu à prétendre le contraire et à se prévaloir des connaissances canoniques et pastorales alors que son écrit le trahit.

5) Sur les propos calomnieux de l’excommunié

En tant que belge, Sa Sainteté Benjamin Premier, déposera, par son avocat, une plainte pénale à l’encontre de l’excommunié pour diffamation et ce dernier demandera à Monsieur le Procureur du Roi de l’annexer à celle déposée le 14 mai 2019 contre le Patriarche NICOLAS PREMIER et le Métropolite Mathieu de Jésus.
Cette plainte porte le numéro de Référence BR19BC39970. En effet, Sa Sainteté Benjamin Premier constate que certains passages dans l’écrit de l’excommunié constituent des faits prévus et réprimés par le Code Pénal. Il appartient donc au Juge pénal de punir Mar Mariam Michaelus Nkoa-EOA en tant que délinquant pour faux, usage de faux, diffamation et atteinte à la dignité et à l’honneur d’autrui.

Par ces Motifs,

Le Tribunal Suprême de l’Eglise de l’Unité déclare la plainte contre le délinquant excommunié Mar Mariam Michaelus Nkoa recevable et fondée,
Déclare la circulaire de ce dernier diffamatoire, calomnieuse et porte atteinte à l’honneur et la réputation d’autrui,
Demande à tout le clergé de l’Eglise de l’Unité d’informer les fidèles,
Déclare Mar Mariam Michaelus Nkoa hérétique donatiste,
Décide l’excommuniation du délinquant Mar Mariam Michaelus Nkoa de l’Eglise de l’Unité et du Corps Mystique du Christe au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Prononcé au Tribunal Suprême de l’Eglise de l’Unité en présence du Pontife Général à 01H38 le dimanche 21 juillet 2019
Lu et approuvé

 Benjamin Premier
 ++++ Pontife Général