Le magistrat Solenne MOTYL a pris la poudre d’escampette et son Tribunal a usurpé le pouvoir réservé à la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation en renvoyant l’affaire des malfaiteurs Michel et Florian SAFFROY devant le TGI de DAX malgré le refus opposé par cette Chambre à toutes les demandes de renvoi pour suspicion légitime présentées par Mgr Jean ABBOUD

Photo de Mgr Jean ABBOUD avec un parlementaire libanais à l’occasion d’une conférence de presse à Beyrouth

Les brebis galeuses de l’Ordre judiciaire en France sont nombreuses et particulièrement celles qui instruisent uniquement à charge genre Madame Solenne MOTYL, Vice-Président chargé de l’Instruction au Tribunal de Grande Instance de MONT-DE-MARSAN.

Cette dernière a osé déclaré comme établi ce qui est faux, dans une de ses ordonnances du 05 avril 2016 (cf. Ordonnance du 5 avril 2016, Cote 1, page 01).

Madame Solenne MOTYL, a malheureusement refusé toutes les demandes d’actes qui lui ont été présentées par Mgr Jean ABBOUD. Ces demandes avaient pour but de prouver la culpabilité de Michel et de Florian SAFFROY.

Mgr Jean ABBOUD a fait de vifs reproches à Madame Solenne MOTYL lors de sa dernière audition du 24 avril 2018 (cf. Cote D 223).

Durant cette audition, Madame Solenne MOTYL a demandé à Mgr Jean ABBOUD, s’il souhaite revenir sur ses précédentes déclarations ?

La réponse de Mgr Jean ABBOUD fut sans la moindre hésitation : « oui. Sur toutes. Vous savez qu’au départ il n’y avait pas un atmosphère où je pouvais dire la vérité telle qu’elle était alors j’ai souhaité me taire et laisser Florian dire sa vérité et cette vérité est finalement apparue dans les derniers écrits que je vous ai adressés à vous et à la chambre de l’instruction et je m’excuse vraiment du fond du cœur, ça fait la guerre entre nous mais j’ai beaucoup de respect pour vous …. Il ne faut pas que cet atmosphère profite à Florian ou au vrai coupable« .

Photo de Florian SAFFROY ou du vrai coupable

« Michel SAFFFROY a bien dit à la police qu’il n’était pas sûr que je sois coupable. Je regrette vraiment tous ces refus que vous m’avez fait lors de mes demandes d’actes comme la perquisition chez Hélène SAFFROY qui vous aurait permis de découvrir sa carte d’informatrice et le rôle qu’elle a joué en tant que Sabine au départ de cette histoire, les empreintes digitales, l’analyse des lettres qu’a reçues Michel SAFFROY (du faux Christophe DUVAL qui a un cancer à la gorge et non au cerveau). Si ça avait été fait je vous affirme que vous auriez découvert la vérité beaucoup plus tôt. Je vous remercie pour l’interrogatoire de Florian SAFFROY que vous auriez pu me refuser, j’étais vraiment content. Par le constat d’huissier que j’ai produit j’ai pu démontrer que Florian avait la mainmise sur la boîte aux lettres électronique de son père ».

La réception par le magistrat Solenne MOTYL du procès-verbal ci-dessous le 15 octobre 2018, a causé la fuite de ce magistrat et l’ordonnance de renvoi de cette affaire devant le Tribunal de DAX le 18 octobre 2018. Il est à rappeler que le renvoi d’une affaire instruite dans un Tribunal ne peut être renvoyé à un autre Tribunal sans Ordonnance motivée de la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation.

Le procès-verbal de constat ci-dessous apporte la preuve sur la vraie Sabine BLAZY :

Photo d’Hélène SAFFROY la vraie Sabine BLAZY (Hélène est la tante du Hacker Florian SAFFROY)

Madame Solenne MOTYL a posé une autre question à Mgr Jean ABBOUD concernant le faux Christophe DUVAL dont détail :

Question : « Pourquoi n’aviez-vous pas expliqué, lors de vos interrogatoires précédents, que Michel SAFFROY était désintéressé de la dette que vous aviez à son égard, puisque Christophe DUVAL avait versé des fonds à sa soeur ? (D74; D87) »

Réponse: « est-ce que c’est vrai que Christophe DUVAL a versé cet argent à sa soeur ? Moi j’étais malade pendant une semaine et je ne sais pas, je n’y crois pas qu’Hélène m’ait caché ça alors que c’était plus qu’une sœur pour moi, je pense que c’était pour protéger Florian. Le vrai Christophe DUVAL pour moi devait mourir si c’est vrai qu’il avait une tumeur au cerveau. Pour moi cette histoire avec Christophe DUVAL a été réglée entre septembre et octobre 2010 avec Monique BOULANGER et le notaire TALLE AMADOU en cote d’ivoire, ensuite de 2010 à 2014 toutes ces histoires avec Christophe Duval viennent pour moi de l’imagination de Florian SAFFROY qui cherchait à me ridiculiser et à mettre son père sous tutelle comme il l’a dit à la police au début « .

Photo de Michel SAFFFROY

Le constat d’huissier ci-dessous a apporté au magistrat Solenne MOTYL la preuve incontestable et incontestée sur la fabrication des personnes fictives (le faux Christophe DUVAL et la fausse Sabine BLAZY) par Monsieur Florian SAFFROY dont procès-verbal :

La bonne foi de Mgr Jean ABBOUD ne peut être mise en doute après avoir mis en vente son immeuble bruxellois début janvier 2015 pour rembourser Michel SAFFROY dont contrat :