LETTRE OUVERTE A MGR CELESTIN HAKIZIMANA

Monseigneur Celestin Hakizimana,Veillez trouver en attache ma reaction a votre discours du 28 novembre 2018; Je vous en souhaite bonne reception et vous prie d’agreer, Monseigneur, l’expression de ma tres haute consideration.Zephanie ByilingiroUSAbyilin@live.com

LETTRE OUVERTE A MGR CELESTIN HAKIZIMANA

Concerne: Mon objection à votre discours du 28/11/2018

À Mgr Célestin Hakizimana, Évêque du Diocèse de Gikongoro

CC :   – Sa Sainteté Benjamin 1er , Pontife Général de l’Église de l’Unité

-Mgr Jean Kockerols, Vicaire General de Bruxelles, Bruxelles

-Mgr Philippe Rukamba, Le Président de la C.EP.R, Mgr l’Évêque de Butare  

Monseigneur Célestin Hakizimana,

Je ne suis pas nouveau au Diocèse, car je suis originaire du Diocèse de Gikongoro et, au temps de votre prédécesseur, j’ai déjà a lui envoyer mon objection sur sa « Décision Définitive » du 29 juin 2001. Aujourd’hui, le tour vous revient.  

Il y a plus de 14 mois que j’avais voulu vous envoyer une lettre de protestation mais je me suis retenu à cause de l’évolution rapide des événements. Aujourd’hui, votre discours prononcé le 28/11/2018, lors de la cérémonie du 37e anniversaire de la première apparition de la Mère du Verbe à Kibeho, me donne l’occasion de vous envoyer ma réaction qui n’est, en réalité, que l’actualisation de la lettre précitée que j’avais mise en suspens depuis septembre 2017 et voudrais en profiter pour vous donner quelques conseils constructifs que vous avez sollicités publiquement à qui voudraient vous venir en aide.

En effet, Monseigneur ;

En cette date du 28/11/2018, à l’occasion du 37e anniversaire de la première apparition de Notre Dame de Kibeho sous le Titre de «Mère du Verbe » survenue le 28/11/1981, vous avez fait une allocution de circonstance à résonnance mondiale et à deux vitesses. Elle était, pour moi et très certainement pour beaucoup d’autres qui ne peuvent ni avoir le temps ni le courage de vous le dire, difficile à avaler.

Je dis « à deux vitesses » car, d’une part, elle était douce de forme en comparaison des propos tenus lors de la conférence du 27 septembre 2017 à Bruxelles et, quoique j’en revienne plus tard, je le mentionne ici pour juste illustrer ce côté positif de votre allocution de circonstance.

D’autre part, en gardant en mémoire cette conférence de Bruxelles précitée, le discours du 28/11/2018, hormis sa forme, n’est ni plus ni moins qu’une répétition des mêmes graves erreurs commises à Bruxelles, le 27 septembre 2017, peut-être que c’était à cause de l’auditoire ciblé qui était à l’échelle mondiale. Si tel est le cas, cela causait autant de préjudices dommageables aux innocentes victimes. Si à cela s’ajoute que vous continuez d’ignorer que Jésus soit apparu à Kibeho et que les Messages donnés aux cinq voyants et, à travers eux,  ceux qui ont besoin de votre assistance soient ignorés par vous, les considérant comme étant d’origine Luciférienne, ce sont ces erreurs répétitives semées à tout vent qui justifient d’abord mon indignation. Je suis très gêné de vous donner ce Message de Jésus, mais c’est Lui-même qui l’a dit et donc m’autorise de ne pas me gêner en disant la vérité qui vient de Lui: « Better that a man has died in the womb than to disgrace and to bring discredit to My Mother. » (Jesus, 11/22/1975, www.tldm.org)

Ensuite, elles sont une preuve indéniable que le premier diagnostic de Sa Sainteté Benjamin 1er qui vous a été communiqué était plus que parfait, même si, de son point de vue, dans l’entre-temps les choses auraient évolué dans la bonne direction. Un pardon ne supprime jamais une faute enregistrée, il le fait oublier et quand elle est répétée, la mémoire s’en rappelle.

Je suis très touché par votre acharnement contre l’enfant chérie de la Sainte Vierge, votre refus répété de reconnaitre les apparitions de Jésus au Rwanda et, partant, de Ses Messages et, croyez-moi, la position de Sa Sainteté sur ceux qui, – pour avoir caché la Vérité aux fidèles qui auraient pu s’organiser en connaissance de cause -, ont gardé le sang des millions de vies d’innocents au Rwanda dans leurs mains, est celle qu’on trouve dans Ézéchiel 33 :7-9.

Curieusement, voilà que vous ne faites que leur apologie, au moment où la confusion regagne les têtes des brebis dont vous avez la charge.

Mon intention n’est pas de vous indisposer en revenant sur l’événement de fin septembre 2017, mais lorsque quiconque se permet de vouloir enlever la paille dans l’œil d’autrui sans se soucier de la poutre se trouvant dans le sien, il m’est difficile de ne pas lui dire toute la vérité, au risque de l’indisposer, mon souci est qu’il abandonne cette arrogance qui ne fait le desservir.

Dans ce cas d’espèce, votre attaque m’était frontale, car ce sont des associations [auxquelles je m’identifie personnellement] publiant des Messages reçus par les voyants non reconnus par les autorités terrestres de l’Église [que l’on ne doit pas confondre avec les autorités célestes] qui étaient visées. Pourtant, les Messages dont la publication est prohibée sont issus des véritables autorités célestes de l’Église.

Dès lors, vous ne pouviez pas vous attaquer à une association telle « AVMDKi » pour sa publication des Messages de tous les 8 voyants de Kibeho, – soi-disant que certains membres de cette association sont de moralité douteuse – et espérer que je me taise ! Ce serait une erreur sur ma personne, surtout que la principale cible de vos attaques reste curieusement et toujours la seule voyante Valentine Nyiramukiza !

La Vierge Marie, lors de Son apparition du 7 mars 2014, au site Maranatha, a donné un avertissement que les « leaders moraux » rwandais et du monde entier ne devraient pas prendre à la légère: « Chers enfants, l’heure, où vous devez écouter ou subir les conséquences, est arrivée. Obéissez à l’appel que Je vous lance, qui consiste à vous unir dans le Saint Amour. Au Rwanda, Mes avertissements sont restés lettre morte. Ceux qui auraient pu aider n’ont pas voulu croire en la Vérité. À l’heure actuelle, le monde entier fait de même. »
« Vous avancez à grands pas dans votre union avec le mal. La décadence s’est emparée des gouvernements. Les droits individuels ne sont maintenus que s’ils soutiennent le péché. Les nations ont adopté des politiques qui, dans un passé lointain, n’auraient jamais été envisagées à la lumière de la Vérité. »
« Chers enfants, vous foncez tout droit vers votre propre destruction. Mon Fils pleure les choix que vous faites et du fait de la Justice qui exerce une pression sur son cœur. »
« Vous avez le pouvoir de provoquer le changement grâce au Rosaire des Enfants à Naître et à la dévotion au Cœur Affligé de Mon Fils. »
« Tirez les leçons de ce qui s’est passé dans d’autres pays comme au Rwanda. Le fait de ne pas écouter coûte la vie à beaucoup, oui beaucoup de personnes. Ne permettez pas que cela se répète de par le monde à défaut de croire en la Vérité que Je vous donne. »

J’étais présent personnellement ce jour et vous en informe, car cette responsabilité m’incombe, comme je le fais pour les autres et dans les circonstances presque identiques.    

Dans la forme douce et positive, vous avez reconnu, à juste titre, que les Messages reçus à Kibeho ne sont propriété de personne [sur terre] mais qu’appartiennent à tout l’univers terre. Cela étant, nul ne peut donc s’arroger le droit d’entraver la publication des Messages du ciel donnés à Kibeho ou ailleurs d’ailleurs, surtout que, dès l’abolition des Canon 1399 et 2318 de l’ancien Code de la loi Canonique par le Pape Paul VI dans AAS58[1966] page 1188, les publications de nouvelles apparitions, révélations, prophéties, les nouveaux miracles, etc. sont autorisés d’êtres distribués et lus par les fidèles sans aucune autre forme de procès, pour autant qu’ils ne contiennent rien de contraire à la Foi et aux mœurs. Cela étant, quelle tort ont-ils cause à Dieu ceux qui ont fait des publications sur les apparitions de Kibeho pour informer le monde, sachant que le Père Gabriel Maidron qui a couvert ces apparitions depuis les débuts sur invitation de l’évêque ordinaire du lieu, Mgr J-B. Gahamanyi, a sorti son livre sur ces apparitions en 1989 et « LE TESTAMENT LUMINEUX D’UN EVEQUE DU RWANDA » fut publié le 14/09/1997 sous la signature d’un autre  Prêtre, René Laurentin ?

Vous avez aussi sagement demandé conseils constructifs, ce qui est très positif, pour autant qu’ils soient pris en compte et, éventuellement vous obligent à changer de direction s’il advenait que tel soit le cas.

Ce qui a causé mon indignation est multiforme. Je voudrais vous en donner les détails ci-dessous.

1. Seules trois voyantes ont été approuvées comme authentiques à Kibeho

Vous avez rappelé et souligné clairement la décision des autorités terrestres de l’Église sur les apparitions de Kibeho, insistant sur le fait que seules trois voyantes ont été reconnues, tout en invitant les fidèles [du monde entier] à ne pas perdre leur temps à toute personne prétendant avoir encore les mêmes apparitions.

Ceux qui n’ont pas suivi l’histoire des apparitions de Kibeho ne peuvent pas comprendre celle à qui vous faites allusion, mais tous les autres savent bien qu’il n’existe qu’une seule voyante qui continue d’attirer plusieurs personnes qui, de par le monde, sont soucieuses de suivre la Bonne Nouvelle de Jésus et Marie par les apparitions faites a Valentine Nyiramukiza dont le directeur spirituel est Sa Sainteté Benjamin 1er , le Pontife Général de l’Église de l’Unité.

Je vous rappelle que vous avez fait le déplacement Gikongoro-Bruxelles en fin septembre 2017 pour tenir une conférence dont le but était de discréditer cette ‘prétendue voyante’ de la Vierge Marie Notre Dame de Kibeho et, bien que vous l’ayez faite de la manière la plus inélégante qui justifie la sanction vous infligée – mais levée par la suite – par le Tribunal Suprême dont le Président est Sa Sainteté Benjamin 1er, le Pontife Général de l’Église de l’Unité, le fond de son contenu d’alors est le même que celui de votre communication lors de votre discours du 28/11/2018.

Je vous rappelle aussi que le 16 février 2013, l’Évêque auxiliaire pour Bruxelles a rendu public une déclaration officielle ayant un caractère d’instruction « aux membres du clergé, aux responsables pastoraux ainsi qu’à tous les responsables de prières ou associations religieuses ».

Cette déclaration leur interdisait toute organisation de prières autour de la prétendue voyante de Kibeho, Valentine Nyiramukiza, au moment où les Amis de la Vierge Marie Notre Dame de Kibeho [AVMDKi] se préparaient d’organiser des activités de prières à l’ occasion de l’apparition de la Vierge Marie attendue le 15/05/2013.

Cette tentative de faire annuler l’apparition de la Vierge Marie a, comme il se devait, brillamment échoué et l’apparition a connu un tel succès qu’il n’y avait jamais eu de pareille dans le passé.

L’ironie du sort est que le 28/11/2018, à Bruxelles, Mgr Jean Kockerols, auteur de la « Déclaration » du 16 février 2013, a invité Valentine Nyiramukiza et les AVMDKi dont elle est membre pour les prières de célébration du 37e anniversaire des apparitions de Kibeho. Notons que ce jour Mgr Jean Kockerols officiait solennellement cet anniversaire pour la première fois dans son Diocèse. Cet Évêque ne se serait probablement pas imaginé que des taupes du mal auraient déjà infiltré la maison ni que celles-ci tendraient des pièges aux enfants déjà protégés par leur Mère. Les investigations éclairées devraient faire la lumière de cet incident.

Pendant qu’on fêtait à Bruxelles, à ce même moment, à Kibeho, c’est le collègue de Gikongoro qui invitait les fidèles du monde entier à ignorer les Messages reçus lors des prétendues apparitions à la soi-disant voyante, Valentine Nyiramukiza, car elle n’a pas été approuvée entant telle par l’Église!

L’une des raisons du refus de reconnaissances de certains voyants de Kibeho a été donnée au Journal Italien Fides, le 9 décembre 2002, par l’évêque Augustin Misago, le même qui a pris cette « Décision Définitive » du 29 juin 2001.

La question lui posée concernait Emmanuel Segatashya, mais une partie de la réponse comprend pratiquement tous les voyants y compris celles qui ont été approuvées et soulève les débats même de cohérence et, partant, de crédibilité de la « Décision définitive », car Il a dit: « Effectivement, E. Segatashya était un garçon impressionnant qui prétendait que Jésus lui était apparu. Si nous ne l’avons pas retenu c’est entre autre pour les raisons suivantes : un doute persistant sur la nature de ses extases, une santé mentale troublée constatée au retour de son périple au Congo. Jusqu’à sa mort pendant les événements de 1994 il trainait encore cette maladie qu’on n’a pas pu soigner. Un troisième motif de notre réserve à son sujet c’est le contenu même de son message à coloration millénariste. Ce message consistait en effet dans des prédictions sur l’imminence du retour du Christ sur la terre et sur la fin du monde. Habituellement, l’Église se méfie de ce genre de message. Il serait imprudent de le cautionner.» [Mgr A. Misago, Kibeho, le 9/12/2002 –(D.I.A.)]

À mon avis, le grand problème de ces hauts dirigeants religieux Juifs du premier siècle de notre ère qui ont participé aux accusations éhontées mais sincères qui ont conduit à la Crucifiassion de Jésus Incarné est qu’ils ont appris par cœurs les Saintes Écritures sans discernement, faute d’avoir l’Esprit Saint et n’ont donc pas pu reconnaitre le temps du Messie et ils L’ont pendu sur le bois !

Aujourd’hui, on veut lire les Messages avec les yeux de la tête et les évaluer par l’aide des ‘experts en sciences humaines’, croyant arriver aux résultats plus réfléchis que ceux des scribes et des pharisiens du premiers siècle. Voici ce que Jésus Lui-même dit : « Car, vous dis-Je, si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entreraient point dans le royaume des cieux » (Mat. 5:20)

Si nous revenons à cette fameuse position de l’Église selon laquelle les autorités terrestres ne voient pas l’imminence du Retour du Christ, vous vous rendrez compte qu’en refusant les apparitions de Jésus à Kibeho, ils ont fait la même chose que ces Juifs du 1er siècle, ce qui peut se voir d’abord par l’application au Rwanda du Message de Jésus selon St. Luc 19 :41-44.

En réalité, une logique satanique sous-tend cette myopie spirituelle, car les tenants de cette aberration partent d’une fausse interprétation du concept d’Israël Messianique en confondant ce royaume messianique à Israël actuel crée et reconnu en 1948. Delà, ils calculent le temps au plus tôt du retour/l’arrivée du Messie en appliquant la prophétie de Daniel 9 :24-25 prévoyant une période préalable de 70 semaines d’années.

D’après cette logique, la génération actuelle ne devrait donc pas s’inquiéter, car le plus tôt que reviendrait le Messie serait en 2338 [1948+490]!

C’est à cause de cette raison que tous les voyants qui ont déclaré avoir les Messages de Jésus furent systématiquement éliminés pour ne pas donner une autre version que celle de l’État et la Religion Juifs. Les voyants qu’ils ne pouvaient pas éliminer, – car elles étaient les plus connues de beaucoup de pèlerins-, le décideur a tenu à préciser que les apparitions retenues n’incluent pas les « prétendues apparitions de Jésus:

« The alleged apparitions of Jesus reported at Kibeho beginning in July 1982 are not taken into consideration in this Declaration for various reasons, primarily because the alleged visionaries of Jesus known to the pilgrims of Kibeho, developed disquieting personals situations.

Regarding instead the first vionaries of the Virgin Mary, no decisive objection has been formulated against the apparitions…” (Bishop Augustin Misago, of Gikongoro, Rwanda: ‘Judgment on the apparitions of Kibeho”)

Vous comprendrez ce que je viens d’affirmer en lisant bien la question que pose un adepte de la philosophie précitée et que, incroyablement, partagent les Évêques successifs de Gikongoro qui sont venus après Mgr J-B Gahamanyi -notons que celui-ci a reconnu les apparitions de Jésus et Marie aux 8 voyants de Kibeho-, est posée comme suit :

« One of those approved, Alphonsine Mumureke –the first to see Mary (in November of 1981) and known as the « keeper of the secret » –was quoted in the Maindron book as saying that « the world is coming to an end. Jesus’s return is very close at hand.” Did Alphonsine  –now a nun really say that?  And if so, what does the bishop think of that aspect? Other propheties have spoken of major events – and perhaps even a manifestation of Jesus –but not the end. The assertion would be easy to dismiss if they weren’t connected –albeit unofficially—to an apparition that is the most strongly approved one in years, sanctioned by the pastoral letter that was issued on June 29, 2001 (“Declaration on the Definitive Judgment on the Apparitions of Kibeho”) by Rwandan Bishop Augustine Misago at the Vatican itself (after it passed muster with the Congregation for the Doctrine of Faith, at the time headed by Cardinal Joseph Ratzinger)” (extracted from analysis on the Father Gabriel Maindron’s books and this analysis is entitled: “AT AFRICAN APPARITION WAS A QUANDARY: WHAT TO DO WITH APOCALYPTIC INDICATIONS”?) 

En réalité, cette question est très pertinente mais l’analyse montre aussi que ces Messages de Kibeho qui furent ignorés ne l’ont pas été pour des raisons objectives, autrement Alphonsine Mumureke aussi, par la même erreur que celle qui a été à la base de l’élimination des 5 autres, aurait dû être écartée et ils ont évité de le faire, car le résultat aurait été plus que catastrophique. 

La bonne nouvelle, pour moi, est que l’analyste reconnait un fait inéluctable que Mgr Misago avait fini par admettre dans le conditionnel : «À mon avis, de telles visions se révèleront prophétiques quand on considère tous les drames humains vécus au Rwanda et même dans l’ensemble des pays de notre région des Grands Lacs au cours de cette décennie » (Mgr. A. Misago, Interview au Journal Fides)

Malheureusement, Mgr Misago et son équipe n’ont pas agi avant que ce ne fut trop pour tirer les conclusions conséquentes et proposer à tous ceux qui avaient besoin des voies à prendre face à ce désastre imminent.                                                                      

Je suis un adhérent de l’Association AVMDKi mais je me considère particulièrement AVEMUKIZA [Ami de Valentine, Enfant Chérie de Mukiza [Sauveur], étant donné que les Cœurs de Jésus et Marie sont Unis). En plus, je suis membre du Groupe dit « Lay Brothers of the United Hearts of Jesus and Marie, une organisation créée par Jésus et Marie pour essentiellement fait la diffusion des Messages du ciel.

La particularité de l’association des « Lay Brothers of the United Hearts of Jesus and Marie et « AVMDKi » est que, contrairement à cette dernière, la première reconnait que la Volonté de Dieu et toute autre instruction qui empêcherait de faire la volonté de Dieu – telle la diffusion des Messages du ciel- est réputée illicite. Elle reconnait la décision précitée du Pape Paul VI en 1966, tandis que toute celle qui lui est antérieur est, par conséquent, réputée non écrite.

Ce qui ne signifie pas que nous soyons dans une voie de désobéissance religieuse, car nous obéissons à tout ce qui est conforme à la Volonté de Dieu et la Parole de Dieu déclare que personne de la terre ne peut juger ce qui vient du ciel.  

En conséquence de ce que dessus, je ne vous cache pas que toute personne mandatée de fournir l’information au peuple qui a besoin du savoir pour l’éviter de s’égarer et qui ne le fait pas ou qui s’oppose à la publications des Messages reçus lors des apparitions divines, révélations ou visions s’expose à la réprobation divine.

C’est le Seigneur Lui-même qui le dit: « Fils d’homme, je t’établis sentinelle dans la maison d’Israël. Dès que tu entendras un oracle de moi, tu le leur transmettras de ma part. Si je dis au méchant qu’il doit mourir, et que tu ne lui parles pas pour le mettre en garde contre sa conduite néfaste, il périra en raison de son péché, mais c’est à toi que je demanderai compte de son sang. Mais si, après avoir reçu de toi l’avertissement de changer de conduite, il n’en fait rien, il périra en raison de son péché, tandis que toi, tu sauveras ta vie. » (Éz.33:7-9)

La pertinence du passage ci-dessus réside dans la compréhension du chapitre 21 du même auteur, mais en focalisant l’attention aux Messages donnés à tous les enfants de la Vierge Marie Notre Dame de Kibeho, que ceux-ci soient  approuvés ou non, pourvu que ces Messages fussent donnés entre le 28/11/1981 et le 15/05/1994. Plus tard que ça, les apparitions étaient transférées ailleurs qu’au Rwanda et que ça ne valait plus la peine de prévenir un danger déjà passé ou en cours.

Le grand problème reste que l’intelligence humaine qui ne se réfère qu’à la science humaine pour sonder la sagesse divine, bien que dans certains cas et, presque toujours, trop tard, cette intelligence humaine finisse par détecter que des événements faisant l’objet de recherches étaient finalement prophétiques, il n’empêche que par le refus de les reconnaitre à temps ou le simple fait de les ignorer ou tout autre attitude dont le résultat reste le même de ne pas orienter ceux dont on a la charge qui n’ont pas le savoir et qui ne comptent que sur vous pour agir conséquemment, vous vous rendez responsables devant Dieu des dégâts causés et surtout de la perte des vies humaines, le cas échéant.

J’entends toujours des gens qui donnent des prétextes soi-disant que l’étude de ces cas d’apparitions doit prendre tout le temps que l’étude impose, surtout que le/la voyant(e ) doit d’abord mourir pour que les Messages soient rendus publics. Voilà pourquoi j’appelle cela une aberration, autant que le fait de lier obligatoirement la qualité du Message à la conduite du/de la voyant(e) qui l’a reçu.   

1. La durée d’étude d’ ‘experts’ ne se justifie pas au-delà de la date due

Dans l’un de Ses Messages donnés au site Maranatha Spring and Shrine, la Vierge Marie a dit à qui voudrait l’écouter: « Notre Dame dit : « Chers enfants, il y a dans Mon Cœur toutes les grâces dont vous avez besoin pour la sainteté. Demandez les Moi et Je vous donnerai la prudence, la patience, la sagesse, le discernement, la compréhension de chaque situation. Si vous ne venez pas à Moi, Satan a son entrée et vous n’agissez pas conformément à la Volonté de Dieu. Je vous bénis, maintenant, au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. » (Blessed Virgin Mary, March 28, 1993)

Si vous avez confiance en la Vierge Marie, le temps qu’impose la compréhension du Message reçu du ciel dépend du degré de sincérité de la Foi du demandeur qui conditionne la réaction de la Vierge Marie.

Le concours des experts n’est pas du tout une preuve d’efficacité en la matière. L’apôtre Jean qui, étant le seul à avoir accompagné Jésus durant toute la Passion de notre Sauveur et, par conséquent, avait reçu Marie comme Mère et L’avait gardée dans sa maison, c’est ce Jean seul qui a reconnu Jésus au Lac de Tibériade.

Dès qu’il eut entendu le message de Jean, Pierre n’a pas entendu l’avis d’ ‘experts’ pour croire.

L’autre exemple est celui d’un ami personnel Médecin anesthésiste qui était membre de la Commission Médicale à Kibeho. Celui-ci croyait fermement a ces apparitions jusqu’à la fin [15.05.1994], car c’est lui qui m’en a appris l’existence dès le début des apparitions. Un peu avant 1994, il m’a convaincu que les apparitions de Kibeho étaient réelles et continuaient toujours à Kibeho, alors qu’officiellement, ces apparitions étaient terminées le 28/11/1989, mais je ne pouvais pas y aller, car je résidais à l’extérieur du pays.

Ce qui m’a surpris de lui est qu’il fut invité pour donner la confirmation que Valentine Nyiramukiza n’a rien eu de surnaturel. Cependant, il avait fait un témoignage à une journaliste Belge que Valentine l’a surpris ; que cette fille qui avait un trop bas niveau de formation sans rien à voir avec la science médicale a sauvé un patient que l’Hôpital Universitaire de Butare ne pouvait plus sauver. Ce patient était resté longtemps dans un état comateux et avait rendu impuissants les ‘experts’ de la grande Faculté de Médecine de l’Université Nationale du Rwanda dont il était le Vice-Doyen. Par cet acte inédit, l’enfant de Marie n’avait-elle pas réussi un test de prouver que sa Mère lui avait doté d’un pouvoir surnaturelle requise pour qu’elle fût déclarée voyante?

Mais non! Son défaut est d’avoir reçu les Messages de Jésus!

Ainsi, mon ami Médecin, après avoir serré la main du Diable, posa un geste qui m’a grandement surpris, car lors de la fameuse conférence de septembre 2017, il a fait le déplacement de France à Bruxelles pour témoigner contre Valentine Nyiramukiza! Je rappelle que les deux Commissions créées par l’Évêque Jean-Baptiste Gahamanyi dont ce Médecin faisait partie avaient soumis leur rapport à l’Évêque en question en affirmant que Jésus et Marie étaient bel et bien apparus à Kibeho aux huit [8] enfants approuvés par les Commissions.

Cette affirmation de Mgr J-B, Gahamanyi est écrite dans son Testament qu’il a publié à Rome le 14 septembre 1997.

Curieusement, les autorités de l’Église au Rwanda ont attendu 4 ans pour, que l’Évêque Gahamanyi meure, enfin qu’elles revoient le rapport de la Commission et, sur les 8  voyants initialement retenus, elles approuvèrent uniquement les 3 premières. Elles ont, de fait rejeté 5, sous un fallacieux prétexte de prétendue mauvaise conduite constatée postérieurement aux apparitions. 

Pourquoi dis-je que cet argument ne tient pas debout ?

La plus simple raison est qu’à la date de la « Décision Définitive » et sélective du 29 juin 2001, le voyant le plus visé pour la prétendue folie de l’après apparitions, Emmanuel Segatashya, était déjà mort et que la plupart d’autres étaient en exil bien même avant la publication « LE TESTAMENT LUMINEUX » de Mgr Gahamanyi, le 14/09/1997.

Dès lors, ces hommes d’Église supposés servir de piliers périphériques du même Corps Mystique du Christ, sur quelle base pouvaient-ils contredire « LE TESTAMENT LUMINEUX » de leur ancien collègue, Mgr Jean-Baptiste Gahamanyi?

En posant la question, non seulement je garde en mémoire le contenu de son « Testament Lumineux » désavoué, je sais aussi que Mgr Misago n’a pas décidé  seul mais, au lieu de se servir des membres des Commissions antérieurement créées par Mgr Gahamanyi, il s’est appuyé, préalablement à sa prise de « Décision Définitive » du 29 juin 2001, sur les membres de la Conférence des Évêques du Rwanda qui, pour la plupart, ne pouvaient justifier de la possession d’expérience requise pour le traitement des dossiers de ce haut et crucial niveau de décision avant ou au moment des apparitions reconnues officiellement. Ironiquement, tout semble indiquer que, dans le réexamen de ce précieux dossier, ce soit ceux-là dont la révision bâclée du rapport de Commission rendu à Mgr Gahamanyi  auraient eu un rôle plus déterminant dans la « Décision Définitive». Aucune décision de ce genre, en effet, ne pouvait être prise en 2001 au Rwanda sur les événements survenus avant 1994 sans tenir compte de l’environnement psychologique de l’État général  dans l’Église qui est celui du « Martyrologue de l’Église » tel que nous le décrit le Journal Fides et du décideur final terrorisé et traumatisé.

J’ouvre la parenthèse pour préciser quelques points :

La période de couverture de ce journal ne dépasse pas 1994. Si elle devait arriver  en 2001, il aurait relevé une liste de loin plus élevée que 248 [évêques, prêtres, frères et sœurs tués par l’armée du FPR]

Ce Journal Italien n’aurait pas oublié un seul détail sur les massacres de 1995 à Kibeho, en tout cas pas le scandale d’enterrer vivants des réfugiés dans l’Église, tout en sachant que ce lieu d’enterrement d’humains vivants créés par Dieu était la Maison du Seigneur, Lui-même !

Aussi, dans son récit sur la tragédie du Rwanda, j’imagine que le Journal Fides n’aurait pas non plus passé sous silence la séquestration traumatisante, infondée et jamais amandée de Mgr Augustin Misago pendant 14 mois sur injonctions des autorités politiques au pouvoir au moment de la « Décision Définitive», du 29 juin 2001 et aucun de ces sinistres n’est fait objet de regret.

Je ferme la parenthèse pour revenir à mon dernier point que par-dessus tout, l’évêque contrarié par ses collègues avait l’expérience que tous ceux-ci réunis n’avaient jamais égalée, aussi bien en matières pastorales qu’en matières de gestion des apparitions, car il affirme en avoir été un témoin privilégié.

Un autre point, et pas des moindres, est que jusqu’ au 28/11/1989, date reconnue, à tort, par les autorités de l’Église comme ‘la date présumée de la fin des apparitions de Kibeho’ alors que c’est la date de la fin d’apparitions à la seule voyante Alphonsine Mumureke, Mgr Jean-Baptiste Gahamanyi, car c’est bien le ‘collègue’ trahi auquel j’ai fait allusion, était encore le seul responsable local du Diocèse dont la Paroisse de Kibeho était le lieu des apparitions de Jésus et Marie. Celui qui a pris la « Décision Définitive », le 29 juin 2001, n’était qu’un Prêtre de Paroisse, le 28/11/1989, date présumée de la fin des apparitions de Kibeho!

2. La ‘situation personnelle’ du voyant est subjective et injustifiable

Le choix du voyant est fait par Dieu dont on ne peut remettre en cause la souveraineté qu’à ses risques. Dès lors, ce qui doit être évalué n’est pas le messager mais le Message.

Ceux qui perdent leur temps en examinant le comportement du messager, au risque de refuser le Message qui lui avait été confié, sont comme des tireurs qui ratent leurs ciblent car ils veulent nous faire croire que :

1. L’apôtre Juda qui a vendu son Maitre –il adorait l’argent plus qu’il n’adorait Dieu- ne pouvait pas avoir été l’apôtre de Jésus, Lui qui connaissait bien Juda avant sa naissance!

2. L’apôtre Pierre qui a témoigné trois fois au Tribunal qu’il ne connaissait pas Jésus ne pouvait pas avoir été apôtre de Jésus!

3. Moïse qui a tué un Égyptien qui combattait son frère ne peut pas avoir été choisi par le Seigneur!

4. Le roi des Perses qui ne croyait pas en Dieu d’Israël mais qui a libéré le peuple de Dieu des mains du roi Babylonien n’a pas été choisi par le Seigneur à cet effet !

Aussi, lisez d’abord Ézéchiel 38:3-9, après cela, lisez cet extrait tiré d’un livre que l’historien Français Jean-Chrétien écrit sur le Rwanda d’avril 1994. Il dit ceci: «Avant même que la nouvelle de la mort du Président soit annoncée par les ondes de Radio Rwanda, le FPR, par la voix du général-major Kagame et par les ondes de sa radion, Radio Muhabura annonçait qu’il marchait sur Kigali, le soir même de cet attentat. Car l’appareil présidentiel ne s’est pas écrasé mais a été descendu.»

Ce qui me préoccupe ici, c’est de vous prouver la réalisation d’une prophétie qui a couté des vies humaines qu’on aurait pu prévenir. Gardant toujours en mémoire ce passage du livre de Jean-Chrétien, lisons ensuite Ézéchiel 38 :10-16 mais concentrons-nous sur 3 :10 : « En ce jour-là, des projets naitront dans ton cœur et tu concevras des desseins pervers. Je vais marcher, diras-tu, contre un pays sans défense, contre des gens paisibles qui vivent tranquillement dans des cités sans murailles, sans portes ni verrous…. »

Si on s’arrête déjà là, le message du Seigneur répond parfaitement bien au communiqué du FPR lancé le 6 avril 1994. Dans cette réponse du Seigneur à « Gog », ne nous montre-t-Il pas que que Son messager concevrait des desseins pervers pour aller attaquer « un peuple paisible », un peuple choisi de Dieu?

Des lors, pourquoi penseriez-vous que le messager du Seigneur doit être un ange sur terre ou ne peut pas malade? Pourquoi penseriez-vous que le messager est exempt de « porter sa propre croix » en suivant le Seigneur?  

Dès lors que le Seigneur, Lui-même, nous informe que Son serviteur peut concevoir des desseins pervers, au nom de qui travaillez-vous en refusant le messager et le Message en jugeant ce premier d’indigne pour accomplir la mission du Seigneur?

C’est comme si vous oubliez l’histoire du général Jéhu [II Rois 9] qui massacra les rois d’Israël et de Juda, tous les hauts dignitaires des deux régimes et, lui qui n’était pas issu de la lignée royale, fut récompensé, à la fin de la mission confiée par le Seigneur, que sa famille resterait au trône jusqu’à la 4e génération, car il avait bien corrigé les deux rois récalcitrants.

Si la lecture de tout ce chapitre 38 est faite en ayant en mémoire le déroulement des événements du Rwanda depuis 1990, je suis certain que vous comprendrez qu’il existerait la réalité du Rwanda connue de certains historiens et hommes d’Église mais qui est toujours cachée au peuple auquel elle est destinée.    

3. Un pays sous l’emprise du Démon a besoin de St Michel

 Cette affirmation n’est pas gratuite, si jamais vous seriez tenté de l’imaginer, car croyez-moi, en plus de la Parole de Dieu qu’on lit dans le Livre de la Révélation 12 :13-17 qui, manifestement, se réalise au Rwanda, même l’arrêt de la Cour présidée par Sa Sainteté Benjamin 1er, un homme de Dieu qui a conquis mon admiration, a décelé cet esprit, et il l’a souligné dans le second paragraphe de sa décision du 19/9/2017 ; je suis très certain que vous l’avez reçue personnellement.

Si vous ne saisissez toujours pas pourquoi j’affirme que Kibeho, en particulier, est sous l’emprise du Démon, suivez la démonstration de a)– à f)– ci-après:

a)- Partons, pour l’instant, dans l’esprit et la lettre de l’affirmation des membres de la Commission que Jésus et Marie sont apparus à Kibeho telle que relevée par Mgr Gahamanyi dans son « Testament Lumineux » publié à Rome, le 14 sep.1997. Il est écrit au point 3.a) : « Marie, Mère du Verbe…Elle est certainement apparue à 8 enfants retenus par les deux Commissions de Théologie et les médecins. »

Au point 3.b) : « Jésus s’est adressé principalement à 3 voyants… »

b)- Le Message ci-après donné par Jésus au site Maranatha nous demande de prier comme suit, eu égard à la situation actuelle mais aussi nous apprend que certains pays sont sous l’autorité de Satan: « Père Éternel, écoute Tes enfants qui recherchent la justice en ces temps d’épreuves. Illumine le chemin des ténèbres qui les a cernés. Aide les personnes honnêtes à emporter la victoire sur les personnes malhonnêtes. Donne-leur la grâce de comprendre qu’ils ne peuvent pas négocier avec les pays dirigés par Satan. Donne-leur la Sagesse. Amen. »  (April 8, 2018)

c)- Conscient que Jésus et la Mère du Verbe apparurent au Rwanda et à 8 voyants, et que dans le même temps, au site Maranatha Spring and Shrine, le 27 mai 1994, la Vierge Marie a révélé qu’Elle était venue préparer le Retour de Son Fils en ces termes: « Dear children, I come especially to help you to realize that My call to Holy Love is the same call of John the Baptist in the desert. I desire to baptize hearts hearts in Holy Love so as to prepare them for My Son’s Second Coming. Through Holy Love My Immaculate Heart will triumph and My Son’s Eucharistic Heart will. I impart to you always, at Marnatha, My Motherly blessing.” Le mot “désert” et la référence à la mission de Jean-Baptiste sont très importants ici pour nous prouver que la Mère du Verbe était venue pour nous préparer au Retour du Christ-Roi, que Jésus était venu, entre autre, réaliser Daniel 9:24-25, et Jésus et la Vierge Marie sont venus entant que les deux prophètes apocalyptiques.

d)- La Mère du Verbe connue à Kibeho depuis le 28/11/1981 est aussi apparue à ce même site Maranatha sous ce même Titre le 5 mars 1995, un mois avant la destruction aux bulldozers des camps de plus de 100.000 réfugiés qui y vivaient un an durant. Du Message de la Mère du Verbe, Maureen Sweeney-Kyle, la voyante de Marnatha écrit: «Our Lady is here in gray. She says: 

“I am the Mother of the Word Incarnate. My angel, I am with you today to help you realize that the fulfillment of Holy Love will be the New Jerusalem. This is why Jesus names My Immaculate Heart the Gateway to the New Jerusalem, for no one can enter without first passing into and embracing Holy Love. Any gate is an entrance to a different environment. So it is with My Heart which leads to the Divine Love. Divine Love is God’s Kingdom on earth – the New Jerusalem. Today I invite you to make this known.” Remarquez qu’à ce même moment, Elle sentait que les menaces contre lesquelles Elle avait versé des larmes en 1982 se réaliseraient à Kibeho.

e)- Si le 5 mars 1995, la Mère du Verbe connue à Kibeho depuis le 28/11/1981 révèle, deux mois avant l’attaque qui survint à Son site de Kibeho en avril 1995, que Son appel est celui de Jean-Baptiste qui, lui-même était venu comme le prophétie Elie, ne voyez-vous pas que Satan était derrière les événements du Rwanda et que la prophétie de Jean dans son Livre de l’Apocalypse, Chap.12, est réalisée au Rwanda?

Voyons ce que dit cette prophétie, Chap. 12 :13-17: « Quand il se vit jeté sur terre, le Dragon se mit à la poursuite de la Dame qui avait enfanté le Mâle. Mais elle reçut les deux ailes du grand aigle pour voler au désert, jusqu’à la retraite où elle est nourrie un temps, deux temps et un demi-temps hors de la portée de la tête du Serpent.…Celui-ci alors, de fureur contre la Dame, s’en alla faire la guerre au reste de sa descendance, les observateurs des ordres de Dieu et les dépisteurs du témoignage de Jésus.» (Rev.12:13-17)

Imaginez l’esprit d’un évêque qui menace publiquement et honteusement l’enfant chérie de la Vierge Marie pour la simple raison qu’elle avoue d’être dépositaire « des du témoignage de Jésus » et Marie ! C’est comme si il n’a pas lu Rev.12:17!

f)- Satan est au Rwanda depuis 1990 !

L’histoire de notre pays nous apprend, à travers le premier poème de Nyirarumaga, la première reine-mère [1510-1543], que cette mère prédestinée d’une origine célèbre, a toujours régné et toujours engendré des rois ; elle est la mère du peuple rwandais et celle qu’on a dû protéger avec des armes lorsque le redressement national créait une situation dangereuse pour elle. Son poème « Impakanizi » est une prophétie qui nous apprend que la Mère du Verbe, «la mère prédestinée», serait protégée « avec des armes lorsque le redressement national créait une situation dangereuse pour elle ».

Dans l’histoire vécue au Rwanda, de tels événements ne furent réalisés qu’une fois: en 1994, lors de l’intervention de l’armée Française dite «Turquoise» et le prophète Isaïe 42:18-25 confirme la prophétie Impakanizi que ces événements étaient l’œuvre du Seigneur qui « veut, en raison de sa justice, publier une loi grande et magnifique.» (Isaïe 42:21) Cependant, la prophétie de l’apôtre Jean, Rev.13:5 prédit ce que le Pape Jean Paul II a qualifié  de « 1000 problèmes » qui ont duré 42 mois au pays des 1000 Collines: « On lui accorda la faculté de proférer des paroles arrogantes et blasphématoires et de sévir quarante-deux mois » [du 1er octobre 1990 au 6 avril 1994=42 mois]  

Ne voyez-vous que la Mère du Verbe fut chassée du Rwanda après le départ de l’armée «Turquoise», car Elle n’y fut plus retournée officiellement comme dans le passé? – Sinon, « Let this also be as sign to you of the importance of my mission here, for today I tell you this is the place in the wilderness God has prepared for me. The place that was spoken of in Revelation Chapiter 12 » (Our Lady who comes as Refuge of Holy Love, March 12, 1997) Je rappelle qu’Elle revenait de Kibeho.

Ne voyez-vous pas que les 5 voyants furent rejetés simplement parce qu’ils étaient dépisteurs du témoignage de Jésus.»?

Ne vous rappelez-vous pas que deux des huit voyants initialement retenus furent assassinés en 1994 et que la seule qui était active en 1994 et qui le reste en ce moment, Valentine Nyiramukiza, est toujours poursuivie y compris par les hautes autorités du Diocèse de Gikongoro qui opèrent directement ou par proxys, hier comme aujourd’hui ?

Ne voyez-vous pas que la Mère du Verbe connue à Kibeho depuis le 28/11/1981 venue comme Jean-Baptiste a réalisé la prophétie de Malachie 4 :4-6?

Ne voyez-vous pas que le refus de reconnaitre les apparitions de Jésus réalise la Révélation de Jean (Rev.12 :17) évoquée plus haut et la prophétie d’Isaïe 7:14 qui dit : « Aussi le Seigneur va-t-il vous donner lui-même un signe : Que la Vierge conçoive et enfante un fils, et qu’elle le nomme Emmanuel», N’est-ce pas là la réalisation du signe Emmanuel (Isaïe 7 :14)? Ce chapitre 7 parle aussi d’autres prophéties qui furent réalisées au même moment d’ailleurs !

Comme c’est Jésus Lui-même qui a donné le prénom à Segatashya pour le communiquer au Prêtre lors de son baptême qui devait le baptiser?

Ne voyez-vous pas que le refus de reconnaitre les apparitions de Jésus visait à camoufler la réalisation de la prophétie de Daniel 9:24-25, qu’il s’agisse dans la compréhension de la Consécration du Rwanda au Christ-Roi survenue le 27 octobre 1946 ou de Son retrait officiel des apparitions du 20 mars dont le départ devint effectif le 20 mars 1992?

La Mère du Verbe connue à Maranatha Spring and Shrine a dit, le 12 novembre 1996 : “I come to reveal to you theses times in which you live – these apocalyptic times – the last days before My Son returns. The Spirit of Justice will engulf the world before My Son’s coming. You must be ready and with certainly have hearts ful of Holy Love and hands full of good deeds. Therefore, you must understand that I do not come for your curiosity, but for your welfare. I want you to stand prepared when the angel sounds his trumpet”

Continuez-vous de penser qu’”Habituellement, l’Église se méfie de ce genre de message” et qu’”Il serait imprudent de le cautionner », comme l’a déclaré votre prédécesseur, Mgr Augustin Misago? Il est de votre droit de penser comme vous voulez, mais n’obligez pas tout le monde de penser et d’agir comme vous, surtout quand vous vous opposez aux Messages du ciel.

A ce propos, la suite du Message cité plus haut indique: « Dear children, do not follow the dictates of the leaders of your country when the oppose God’s law. Because these certain people sit in high places does not mean they are above the commandments – the greatest of which is Holy Love.”  (Nov.12, 1996)

La Mère du Verbe connue à Maranatha Spring and Shrine a dit, le 23/02/2016: « Les nouvelles définitions du bien et du mal ne sont pas de Dieu.

Le système juridique ne doit pas être votre conseiller spirituel ou primer sur votre comportement moral. Des nations entières se convertiraient s’ils écoutaient les conseils que Je vous donne aujourd’hui. Ne placez pas la loi de l’homme au-dessus de la Loi de Dieu. Une nation décline lorsque ses standards moraux déclinent. Voilà pourquoi les leaders moraux doivent montrer la voie et les dirigeants politiques devraient les suivre, faisant tout leur possible pour se conformer aux Lois de Dieu. Les dirigeants politiques ne doivent pas être indifférents à l’atmosphère morale de la nation. Le faire, c’est de coopérer avec le mal.»(Extrait du Message du 23/2/2016)

Avez-vous l’impression que les « leaders moraux » sont suivis par « les dirigeants politiques » au Rwanda ou c’est l’inverse?

N’avez-vous pas un jour exprimé votre indignation auprès des « dirigeants politiques » au sujet de la dégradation de la morale dans le pays jusqu’au sein de la famille rwandaise?

–Si l’occasion vous étiez donnée aujourd’hui, entant que l’Évêque de Gikongoro, diriez-vous que « les dirigeants politiques » ont suivi l’appel lancé par  l’Église par la bouche du Président de la Conférence des Évêques au Rwanda ou que le mal est au fond de la maison?

Vous pouvez dire tout ce que vous voulez, moi je dis ce que je vois qu’au Rwanda ce sont les «leaders moraux» qui suivent « les leaders politiques » et qui, eux-mêmes, coopèrent avec le mal, car les pratiques de l’avortement qui sont une forme supplémentaire d’assassinats sont autorisées, les fausses accusations au sein d’une même famille sont encouragées, les émissions immorales et sataniques sont diffusées au grand jour, les tortures, les disparitions de vies humaines, le déni de justice [la raison du plus fait la loi et octroie et prive ou confisque des droits  …  

Il y a plus d’une centaine d’autres prophéties bibliques réalisées au Rwanda et le peuple y meurt comme des mouches dans l’ignorance généralisée et, surtout, dans l’indifférence sans nom d’hommes d’Église alors que ceux-ci organisent des fêtes à tour de rôle où certains déclarent solennellement leur refus des Messages qui annoncent au monde l’imminence du Retour de Christ et la Voie de la Vérité. Ceux qui réagissent par un silence complice ne font pas mieux, car Satan a tellement créé la confusion que le grand problème de notre temps est de faire la distinction entre le bien et le mal!

4. La statue modèle de Notre Dame de Kibeho

Vous indiquez qu’on a proposé une statue modèle de Notre Dame de Kibeho mais qui n’a pas été reçue de la même manière par tous. Vous ne suggérez pas, cependant, qui représente ce «on», si c’est un être de la terre ou du ciel. L’information est très importante, car si c’est un être de la terre, vous ne vous en prendriez pas à ceux s’approprient Kibeho, car « Kibeho est pour nous tous ».

Par contre, si l’être est du ciel, ceux qui produisent d’autres Statues auraient été mal informé de l’origine de celle produite par « on » et vous devriez vous en prendre aux « leaders moraux » chargés de la communication. Pour illustrer ma pensée, c’est la Vierge Marie Elle-même qui a dessiné, au site Maranatha, Son Image par l’intermédiaire de la main de Maureen Sweeney-Kyle, la voyante. Celle-ci écrit : « Blessed Mother is here. She looks exactly how she looks in the picture [of her] that she helped me draw two evenings…” (March 6, 1997)

Le 30 juillet, 1997, la Vierge Marie a dit: “Promulgate the Image you have before you. In this Image is the culmination of all My apparitions during this century. It is the Refuge of the Immaculate Heart spoken of at Fatima. It the promise of an era to come spoken of at Garabandal. I speak of the crown over My Heart, which foretells the victory of the United Hearts and the triumph of the Church over evil. The cross on My hand represents a dogma which is coming – Co-Redemptrix. I am pointing to My Heart, calling humanity into this safe Refuge. This Refuge is Holy Love. When you live in Holy Love, you imitate My Heart.” (Blessed Mother – July 30, 1997)

 Si nous avons l’Image dans laquelle est le sommet des apparitions du 20e siècle et produite par la Vierge Marie Elle-même, comment voulez-vous que je me préoccupe d’une statue dont je ne connais ni tenants ni aboutissants? 

Comparez les Images ci-dessous et dites-moi si la statue modèle de Kibeho n’est pas une statue de la Vierge Marie imaginée à travers une rwandaise de la fin du 20e siècle pendant que la Vierge Marie présente la culmination des apparitions de tout le siècle [y compris celles de Kibeho), ne voyez-vous une guerre de statues inutiles ?

Pourquoi m’obligeriez-vous d’opter pour la statue de conception humaine alors que j’ai la Statue conçue par la Vierge Marie, Reine du Ciel et de la terre, Elle-même, et couvrant [la Statue] toutes les apparitions du siècle ?      

Our-Lady-of-kibeho-pray-for-us

Our Lady, Refuge of Holy Love                              Statue-modèle de notre Dame de Kibeho 

5. Les eaux de Kibeho 

Vous en avez parlé et m’avez confondu. Je n’ai jamais lu un seul message de Kibeho où la Vierge Marie indiquait qu’Elle mettait à la disposition des pèlerins et habitants locaux une source d’eau bénie. Je peux me tromper, mais je crains que cette publicité ne vise que d’attirer les pèlerins par de vides promesses! Montrez aux habitants et pèlerins de Kibeho le Message qui parle de la source bénie des « eaux de Kibeho », la date de l’apparition et la voyante qui était visitée de ces 3 approuvées. 

6. Conseils constructifs que vous avez sollicités

a)-Un homme de Dieu et de culture rwandaise, courageux et respectable sème l’amour et non la haine, la réconciliation. Il ne se déplace pas pour aller s’attaquer à une femme mais va à sa défense, à la promotion du pardon et de l’unité de toutes les brebis à sa charge. Dans tous les cas, quiconque attaque Valentine Nyiramukiza s’attaque ainsi à tous ses amis, AVECMUKIZA, dont moi-même et, par-dessus tout, ce n’est pas à elle qu’on s’attaque mais au Sauveur ainsi que à la Mère du Sauveur.          

b)-Les rwandais sont abandonnés à eux-mêmes et la misère a miné toutes les couches de la population, mise à part ceux de la 4e classe de pauvreté qui ne compte que moins de 100.000 personnes sur 12.000.000 d’habitants; ils sont tués chaque jour, la torture y est permanente, l’injustice est la règle, la loi de Dieu est remplacée par la volonté d’un seul homme qui la révise à volonté; la propriété privée est inexistante ; la corruption est généralisée au profit d’un petit groupe de moins de 0.5% de la population du Rwanda. La paix ne peut revenir au Rwanda sans que les opprimés s’unissent dans le Cœur Immaculé de Mary [Holy Love], car c’est Elle-même qui nous le dit :« Notre Dame vient tout de blanc vêtue, Son Cœur exposé. Elle dit : « Je suis venue partager avec vou la méditation sur Mon Cœur Immaculé. Loué soit Jésus. »

« Cœur Immaculé de Marie, Tu es le Réceptacle le plus pur de la grâce, la définition de la sainteté et un signe de l’Apocalypse. Marie, Ton Cœur est un Refuge du Saint Amour – un signe de contradiction à une époque maléfique. »
« Cher Cœur de Marie, il a été décrété que la conversion et la paix du monde Te sont confiées. Ce n’est que par le Saint Amour que la bataille peut être gagnée. Cœur de Marie, tout comme Tu as été transpercé par de nombreux glaives, transperce nos cœurs avec la flèche enflammée du Saint Amour. »
« Cœur Immaculé de Marie, prie pour nous. »
 (B.M., March 7, 1998) et qu’ils reviennent aux Commandements du Christ-Roi.

Votre leadership dans l’implication de l’Église à la promotion de la paix et la concorde nationale, à l’exemple de la RDC, est un conseil que je donne, en particulier et ma proposition n’est autre chose qu’une invitation à servir de leadership pour la réalisation de la prophétie d’Isaïe 10 :20-23

c) Cette paix que les rwandais cherchent tant manque a raison d’ignorer la Parole de Dieu et de son refus d’éradiquer les divisions sataniques ethniques héritées du Culte des Bacwezi et Ryangombe, alors que le Christ nous libère de ces divisions, car les enfants de Jésus et Marie sont des frères et sœurs. Ceci montre que si Jésus revenait aujourd’hui, nul ne serait sauvé dans un pays consacré au Christ-Roi! Je vous demanderais d’inviter le Saint Père François pour confirmer la Consécration du Christ-Roi et à Sa Mère, la Vierge Marie. Cette Consécration du Rwanda au Christ-Roi et à Marie, la Reine-Mère, du Rwanda est donc impérieuse.

d)-L’Église Catholique a perdu 248 vies consacrées, en 1994, et plusieurs autres les années suivantes dont deux voyants de la Mère du Verbe –même si des autorités terrestres de l’Église n’en reconnaissent qu’une seule-, ne voyez-vous pas que vous devriez donner votre leadership dans la bonne direction en faveurs des nôtres disparus dans l’indifférence généralisée et délibérée durant les 24 dernières années.

e)-Les Pays francophones de la région sont en train de se joindre en masse l’Église de l’Unité. Les autorités de l’Église du Rwanda auraient-elles pensé à approcher les autorités de l’Église de l’Unité à cet effet, car le Fondateur de cette Église affirme être en mission de Jésus et Marie? 

f)-Les Messages de Kibeho, -quoiqu’on dise-, n’ont été ni entendus ni respectés. Si vous n’y croyez pas, je vous invite à lire le Message ci-après : «On vous a montré un endroit où il y avait un pont que vous deviez emprunter pour traverser. Celui sur lequel nous sommes maintenant est la continuité de ce pont-là. Cela, Je l’ai dit maintes fois mais certains n’accordent aucune attention aux messages que J’envoie, et pourtant, ce que Je dis s’adresse à eux.»

Ce Message a été donné par la Vierge Marie à Kibeho, le 15/05/1994, et, si vous vous rappelez de ce qui s’est passé à Gakurazo sur l’Archevêque Vincent Sengiyumva de Kigali, ses collègues et tous les autres avec lui, je vous invite d’associer ce Message donné le 15/05/1994 à Kibeho aux prophéties de Jérémie 6:16-21, Zacharie 11:15-17, Zacharie 13:7-9, Isaïe 35:8-9 et à la vision de Fatima sur celui que les enfants avaient pris pour le Saint-Père.

Qu’il s’agisse de Segatashya ou de Nyirarumaga et des autres non retenus, les Messages qu’on leur a donné sont ignorés.

Je vous invite aussi de lire les Messages donnés à Maureen Sweeney-Kyle au site Maranatha, car la Vierge Marie y explique que Ses Messages au Rwanda ont été ignorés et que Jésus demande à tout le monde à s’intéresser aux Messages donnés à ce site.

Il l’a dit en ces termes: « I call each soul here to be nurtured with the Message of Holy and Divine Love. I desire each soul assimilate the Message just as the body assimilates food. Let it become part of you. Let it make you grow in your journey towards Divine Love. This is the reason I bring all people and all nations here.” (Jésus – Oct.24, 2004)

g)-À Kibeho, la Vierge Marie a indiqué les constructions à faire avec des dimensions bien précises, car ces dimensions ont été mesurées durant la période d’apparition.

À cet effet, une nouvelle Église fut construite après la profanation de 1995 de l’ancienne Maison du Seigneur et tout le monde fut informé que la demande de la Vierge Marie fut exécutée conformément à Sa demande.

Cependant, lors de Sa dernière apparition à Valentine Nyiramukiza, le 15/05/2018, Elle a dit : « Je vous dit de construire là où j’ai posé le pied. Je ne vous donne pas d’ordre, je vous demande de construire là où je vous ai indiqué. Tant que mon but n’est pas atteint, prenez garde afin que votre « trésor » ne vous soit pas enlevé. Prenez garde de ne pas détruire ce que vous devez construire. Ne craignez pas de dire la vérité en raison du regard des autres; acceptez le martyre.»

Ce Message, en ce qui concerne la construction, s’adresse à vous, Mgr Célestin Hakizimana, et je vous invite à lui réserver l’attention et l’urgence qui s’imposent.  

h)-Le 15/05/2018, lors de Son apparition à Valentine Nyiramukiza, la Vierge Marie a dit : « Vous voyez toutes les calamités qui existent aujourd’hui ; le moment est venu de prier sérieusement afin que vous ne soyez pas surpris. Je vous le dis car je suis une mère pleine de miséricorde. Je vous dis de prier. Quand Mon Fils viendra, Il vous demandera «qu’avez-vous fait?»

Ce que « les calamités de notre temps nous obligent de faire est de prier, mais les prières devraient d’abord consister à demander les dons que nous promet la Vierge Marie, en particulier, le don de Force, de Conseil, de Science, d’Intelligence, de Piété, de Crainte de Dieu et de Sagesse, afin de corriger les erreurs et de pouvoir laisser à la nation rwandaise et aux autres nations d’en tirer des leçons comme l’a recommandé la Vierge Marie dans Son Message du 7 mars 2014 indiqué plus haut.

i)- En fin, permettez-moi d’ajouter le Message de ce jour, le 12/12/2018, donné par la Vierge Marie, car j’estime qu’il est bien approprié :

« (This Message was given in multiple parts over several days.) 
Our Lady comes as Our Lady of Guadalupe. She says: « Praise be to Jesus. » 
« Dear children, once again, the Lord permits Me to transcend time and space and to communicate with you. Most of you do not realize the tenuous situation the world is in. The welfare of the future of the world rests with a few chosen leaders and what they hold as Truth in their hearts. There is much unrest in the world because of man’s treatment of the unborn. You will never have true and lasting peace in the world until life in the womb is at peace. So long as you accept abortion as a legal right, nations will war against nations. Certain ideologies will embrace violence and Truth will be held up to ridicule. » 
« My speaking to you today is yet another chance for the heart of the world to change course. If Heaven’s intervention goes unheeded, My Son, Who has been lovingly patient, will allow His Wrath to begin. I fear then there will be no turning back. » 
« Concede your pride in not taking these Messages* seriously with an open heart. Your disbelief or lukewarm response will not change the reality of Heaven’s intervention here. »** 

« The Heart of God sorrows for the disregard and indifference in the world today for His Commandments. So few can say with sincerity that they love God above all else as His Commandment dictates. I hold back His Arm of Justice with great effort with the example of your rosaries, other prayers and sacrifices. » 
« Every now and then, you glimpse a small portion of God’s Wrath in unprecedented natural disasters, such as powerful hurricanes, fires and earthquakes. These, however, impress the heart of man only temporarily and not enough for his repentance. » 

« The laws of every nation must be a reflection of God’s Commandments. Each nation is defined in God’s Eyes accordingly. » 
« I do not come to you with a scolding heart, but with a Mother’s Heart who out of love for Her children desires to correct them before it is too late. » 
« Dear children, these days much time and effort is given over to gift-giving and worldly goods. I tell you, the greatest gift you have or will ever receive is the gift of your faith. Cherish it. Pray to be able to persevere in your faith, as these are the times foretold when faith would be so contradicted. I am always the Protectress of your Faith, a title I will never relinquish for lack of approval.*** Call upon Me and I will strengthen your faith amidst difficulties. » 

« As always, I give praise and honor to Jesus the Lord. I thank each and every one of you for making the effort to be here today, in My presence. I am in the midst of each of your hearts. Each of you is My child and I am your Heavenly Mother. Pray always for the conversion of the heart of the world, which sorrowly grieves the Heart of My Son. » 
« Dear children, today I impart to you, as I take every petition into My Heart, My Blessing of Holy Love. » 
* The Messages of Holy and Divine Love at Maranatha Spring and Shrine. 
** The apparition site of Maranatha Spring and Shrine. 
*** In March 1988, the Roman Catholic Diocese of Cleveland through its « expert theologian », summarily dismissed Our Lady’s request in 1987 for the title ‘Mary, Protectress of the Faith’ stating that ‘she already had too many titles’.( December 12, 2018 Feast of Our Lady of Guadalupe – 3:00 p.m. Service )

Les rwandais sont à l’épreuve de la vérité et attendent de vous un leadership bienveillant. Que l’Esprit du Seigneur vous inspire.

Je vous prie de bien recevoir, Monseigneur, l’expression de ma très haute considération.

Zephanie Byiligiro

PS :      Les Messages de Maranatha sont à trouver sur :

            Français : www.saintamour.org

            English : www.holylove.org          

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *