Maître Alexandre NOVION, avocat de Mgr Jean Abboud vient de faire parvenir une lettre au Président de la Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de DAX pour expliquer les raisons pour lesquelles son client demande le renvoi de l’affaire à une audience ultérieure

Maître Alexandre NOVION, avocat de Mgr Jean Abboud depuis 1990

Maître Alexandre NOVION, avocat de Mgr Jean ABBOUD vient de faire parvenir à Monsieur le Président de la Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de DAX la lettre suivante :

« Monsieur le Président,

… Monsieur ABBOUD a toujours apporté les plus vives dénégations aux faits qui lui sont reprochés.

Souhaitant pouvoir se donner tous les moyens de justifier ses arguments de défense, il a déposé plainte avec constitution de partie civile devant le Doyen des juges d’instruction de Bordeaux contre Monsieur Florian SAFFROY pour vol, piratage des données informatiques, faux et usage de faux, diffamation ainsi que tous les autres chefs d’accusation qui seront mis en évidence par l’information dans laquelle il se constitue partie civile.

Monsieur ABBOUD estime en effet avoir obtenu enfin la preuve que les messages envoyés au nom des personnes fictives telles que Sabine BLAZY et Christophe DUVAL ont été en réalité envoyés par Florian SAFFROY, fils de Michel SAFFROY.

Il y a donc un lien évident entre l’objet des poursuites … et les faits qu’il a dénoncés auprès du Doyen des juges d’instruction de Bordeaux.

L’action publique sur Bordeaux a d’ores et déjà été enclenchée puisque le Doyen des juges d`instruction a fixé une consignation, qu’elle a été payée, et Monsieur ABBOUD doit être prochainement convoqué pour s’expliquer plus en détail sur sa plainte et sur les nombreux justificatifs qu’il a transmis à l’appui de cette dernière.

Dès lors, compte tenu des liens de connexité indubitables entre les deux affaires, Monsieur ABBOUD sollicite le renvoi de l’affaire à une audience ultérieure, afin que toute la lumière puisse être faite sur les suites de la plainte déposée à Bordeaux.

Monsieur le Procureur de la République ainsi que mon Confrère BLAZY, partie civile dans ce dossier, me lisent en copie.

Dans l’attente des suites que vous voudrez bien donner à ma demande, Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma parfaite considération.

Alexandre NOVION

Avocat 

Sa Sainteté Benjamin Premier Abboud révèle le message de Notre Seigneur adressé au Cardinal Jozef de Kezel et à son vicaire pour le diocèse de Bruxelles Mgr Jean Kockerols

Communiqué au sujet des conclusions de la Commission diocésaine bruxelloise de l’église catholique romaine signées le 5 mai 2019 et parvenues ce jour au Patriarcat de l’église de l’Unité

Le jeudi 11 avril à 00H57, la voyante Valentine Nyiramukiza m’a écrit ce qui suit : « Bonjour Papa. Je vous écris pour vous annoncer la suite du message du 23/3/2019.Jesus m’a dit:

« Prie beaucoup pour le Cardinal et son évêque auxiliaire de Bruxelles parcequ’ils sont entrain de préparer une lettre mal intentionné pour les membres du groupe Avmdki qui prient avec moi pour dire que ce que nous faisons n’est pas clair. »

Le même jour à 21H53, je me suis adressé à Mgr Jean Kockerols en ces termes :

« A Son Excellence Mgr Jean Kockerols
vêque auxiliaire de Malines-Bruxelles
Responsable du vicariat de l’église catholique romaine de Bruxelles.

Excellence et cher frère dans l’épiscopat,

Ma fille spirituelle vient de me faire parvenir un message vous concernant de la personne qu’elle dit voire et parler avec.

Dans sa lettre du 21 octobre 2015, le Nonce Apostolique de Bruxelles, Mgr Giacinto BERLOCCO a confirmé à l’ancien Président de l’épiscopat belge S. E. Mgr André Léonard, que je suis évêque et que j’ai « reçu l’ordination épiscopale le 21 mai 2015 » (cf. Cote D 210 pages 10 et 11 de la Commission Rogatoire Internationale diligentée par le magistrat instructeur dans le cadre de l’affaire qui m’oppose à Monsieur Michel SAFFROY et son fils Florian ).

S’agissant de l’ancien représentant du Pape François en Belgique, je vous invite à ne plus mettre en doute ma qualité d’évêque ni parler de cette aberration canonique afférente au canon 382 de votre Code Canonique qui a été commise par notre frère évêque Edouard DAHER. Vous êtes juriste et vous savez bien que les excommunications afférentes au sacre épiscopale reviennent au Siège Apostolique d’après ce canon et non à ce jeune évêque qui se prend pour le Siège Apostolique.

Je clos ce chapitre épineux pour revenir à ce message vous concernant.

Si vous êtes intéressé pour entendre ce message, je peux vous recevoir au Patriarcat de l’Eglise de l’Unité au 124, Avenue Charles Woeste à Jette ou venir chez vous au Vicariat Général. En plus, je ne dois pas vous apprendre que je suis le directeur spirituel de Valentine depuis 2004 et que la validité du rapport de la commission dépend de mon audition sous serment ou sans serment. Sauf si vous voulez que je constitue une nouvelle commission infiniment plus impartiale que la vôtre et faire reconnaître sa qualité de vraie voyante de Notre Seigneur et de Sa Sainte Mère.

Je transmets une copie au Cardinal et au Nonce Apostolique.

En Jésus et Marie vôtre

Jean ABBOUD (+++ Benjamin Premier Abboud, Pontife Général de l’Eglise de l’Unité et Directeur spirituel de Valentine) ».

Cet évêque n’a pas voulu écouter la voix de Notre Seigneur et vient de faire sa propre volonté en réalisant exactement ce que Notre Seigneur a voulu écarter.

Continuons à prier pour mon bien-aimé frère le Cardinal Jozef de Kezel et son Vicaire l’évêque Jean Kockerols.

Rien n’est impossible à Dieu !

Je laisse la porte ouverte pour toute éventualité.

+++ Benjamin Premier Abboud

Pontife Général de l’église de l’Unité et Directeur spirituelle de Valentine Nyiramukiza

من هو حميد زكريا أو جان الياس المنتحل صفة إمبراطور ورئيس وزراء وووالخ…. انتبهوا منه وأخبروا الجميع عنه

تنبيه عام عن رجل ادعى رؤية العذراء مريم ليخدع الكنيسة ويترقى فيها قبل أن يتوج نفسه إمبراطوراً وينصب نفسه رئيساً لمجلس وزراء خيالي.

من هو حميد صبري زكريا أو جان الياس ؟

إقرأوا مضمون الدعوى التي استلمها القضاء الفرنسي لتتعرفوا على من يخدعكم يومياً على الفاسبوك بدجله وتأليفه للسيناريوهات الخيالية لتشكيككم.

قال يسوع في إنجيل متى 7: 16 “مِنْ ثِمَارِهِمْ تَعْرِفُونَهُمْ. هَلْ يَجْتَنُونَ مِنَ الشَّوْكِ عِنَبًا، أَوْ مِنَ الْحَسَكِ تِينًا؟”.

هذا رجل الشوك والحسك !
من شاهد سيامته الأسقفية ؟ من شاهده يترأس قداساً حبرياً ؟ من رأى معه كاهناً يرافقه ؟ من رآه يزور المرضى ؟ من رآه يبارك ؟ من رآه لا يثرثر على الآخرين ؟ بالطبع لا أحد !

فيا أيها الأخوة والأخوات الناطقين باللغة العربية،

سمعتم وقرأتم أن المسيح الدجّال سيأتي وسيخدع الكثيرين ولكنه لم يستطيع خداع الرسل.

عندما ألقيت الحرم مباشرة على السيد حميد صبري زكريا (الملقب جان الياس أو جان دي لا كروا أو إلخ…. ) بتاريخ الثامن من أيار مايو الجاري كانت كلماتي له هي التالية : « بعد الكلام الذي وصلني من (رئيسه الكنسي) المطران أفرام لاما لا يسعني سوى إلقاء الحرم عليك وإلغاء كل السيامات التي نلتها والأوراق التي استلمتها باسم الآب والإبن والروح القدس الإله الواحد آمين. أنت المسيح الدجال والمنافق والمسؤول عن دمار دير القيامة (في شبروح – فاريا). هذا ما وصلني عن لسانك أيها المزور والنصاب.
طبقاً لمرسوم قداسة البابا فرنسيس وتبعاً لتوصياته بفضح كل عمل يمس بالقانون الجزائي والدولي فقد رفعت دعوى جزائية ضد هذا الدجال والمزور والخداع والمنتحل صفة إمبراطور ورئيس وزراء ودكتور في الحق القانوني الكنسي وهو لا يتكلم سوى اللغة العربية ويعيش على الإعانات الإجتماعية الفرنسية.

أصبح هذا الرجل ومن شاركه في جرم التشهير على الفاسبوك مثل السيدة نيلي أوديشو، السيد فيكتور حنا زكريا صاموئيل جللو ونصري مظلوم في عهدة القضاء الفرنسي.

الرجاء نشر الخبر والتنبيه

مع محبتي وبركتي لكم جميعاً

+++ بنيامين الأول عبود

الحبر العام لكنيسة الوحدة في العالم

Mgr Jean Abboud a déposé plainte contre le faux empereur et faux premier ministre le dénommé Hamid Sabri Zakaria alias Jean de La Croix, évêques Jean Elias etc… et ses complices Nilly Odicho, Nasri Mazloum et Victor Hanna Samuel Jallo

Mes bien-aimés,

Suite à la vague de diffamations orchestrée par les dénommés :

1) ZAKARIA Sabri Hamid,

2) Madame Nilly ODICHAU MALOUS,

3) Monsieur MAZLOUM Nasri et,

4) Monsieur Victor Hanna Samuel Gallo,

Je viens de porter plainte pour diffamation publique, faux et usage de faux, escroquerie, fausses qualités et atteinte à l’honneur et à la réputation d’autrui à l’encontre de ces quatre personnes devant le Procureur de la République de Strasbourg.

Voici les photos de ces individus et l’original de la plainte pour une bonne tradition via Google:

PLAINTE

Ria Sirach le 16 mai 20198

Madame, Monsieur le Procureur de la République
Tribunal de Grande Instance
B.P. 1030 F, CEDEX,
1 Quai Finkmatt,
67000 Strasbour

Madame, Monsieur le Procureur de la République,

Jean ABBOUD, né le 18 octobre 1960 à Aïdamoun (Liban) de nationalité belge, domicilié à 66500 RIA-SIRACH, 2TER, Rue de la Llisse, (cf. pièce 01, carte d’identité), a l’honneur, par la présente, de porter plainte pour diffamation publique, faux et usage de faux, escroquerie, fausses qualités et atteinte à l’honneur et à la réputation d’autrui à l’encontre de Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid, d’origine syrienne d’Alep, « refugié », domicilié au 8 boulevard Leblois, 67000 Strasbourg, France et ses et ses complices Madame Nilly ODICHAU MALOUS, d’origine syrienne, Monsieur MAZLOUM Nasri, d’origine syrienne, et Monsieur Victor Hanna Samuel Gello, d’origine syrienne.

  1. Rappel des faits

Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid et ses nombreux complices et victimes dont : Monsieur MAZLOUM Nasri, Monsieur Victor Hanna Samuel Gello et Madame Nilly ODICHAU MALOUS, ont multiplié leurs communiqués pour soulever des affaires déjà définitivement jugées et élucidées me concernant comme vous pouvez le constater par mes casiers judiciaires vierges annexés à la présente plainte (cf. Pièces 02 et 02).
Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid se présente à ses victimes en tant :
1) qu’ancien pilote converti au christianisme suite à une apparition de la Vierge Marie.
2) qu’empereur (pièce 04),
3) que premier ministre (pièce 05),
4) que professeur dans une université et tant d’autres fausses qualités (cf. pièces 06).
Il offre des diplômes à ses victimes dont Madame Nilly ODICHAU MALOUS pour profiter de sa générosité.
Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid s’affiche sur sa page Facebook avec de personnalité importante comme l’oncle du Président syrien Bachar EL ASAD.
Il fait des grands voyages aux Etats-Unis, en Allemagne et en Belgique pour faire d’autre victimes à l’image de Madame Nilly ODICHAU MALOUS.
Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid a trompé le patriarche Nicolas Premier pour se faire ordonner diacre et prêtre avant de tromper l’évêque Ephrem Lama pour devenir évêque.
J’ai reçu une mise en garde de l’église catholique romaine à son encontre en 2017 et face à cette vague de diffamation, j’ai décidé de rendre publique ce rapport accablant qui démontre le vrai visage de cette personnalité sulfureuse, machiavélique et très dangereuse dont détail :
« N. 17/34 – le 16 Mars 2017

Révérendissime Mgr Jean Abboud

Bien cher Jean,

Frère et ami jamais oublié dans le Seigneur,

Confrère dans le Sacerdoce du Christ,

D’abord, et tout en respectant tous les titres dont tu te trouves pourvus, et en t’embrassant à travers ces lignes, permets-moi de te tutoyer, car autrement, je me trouverai déphasé et situé en dehors de la relation amicale inoubliable que j’ai eue avec toi. Oui, Je suis heureux de t’avoir retrouvé après une coupure de plusieurs années ; et sois assuré que je n’oublie et n’oublierai pas ton amitié/fraternité avec moi ; et je prie le Seigneur de te donner toutes les grâces dont tu as besoin pour ta mission.

Je ne sais comment les évènements se sont passés pour que tu quittes notre « pauvre » Eglise Melkte, et rejoignes le Patriarcat Orthodoxe des Nations. Un jour, lors de mon passage chez toi, tu m’en avais parlé, et alors, je t’avais dit ma surprise et mon hésitation devant ce projet. Enfin c’est ton choix personnel et libre, et je dois le respecter. Et j’espère que tu as trouvé dans cette Eglise ce qui rend davantage Gloire au Seigneur, et sert son Royaume, dans ce monde agité, troublé et blessé. Quoi qu’il en soit, notre relation de frère/ami reste ferme, et personnellement je l’entretiendrai fidèlement dans ma prière. Et je ne doute guère que tu feras de même à mon égard.

Mes nouvelles ? Elles se résument en « pèlerinage pascal », que je me fais le devoir et le plaisir de « célébrer », jour après jour, et pas à pas, et ce en compagnie de l’Esprit Saint, tout en essayant de « faire plaisir au Seigneur, dans les petites choses quotidiennes ». Et tu ne saurais croire, cher Jean, quelle joie ceci suscite en moi. Pour ce qui est de notre Monastère de la Resurection, et ce qu’il vit en toute simplicité, je te joins ma lettre circulaire de Noël, qui te donnera ses dernières nouvelles.

Oui, j’avance en âge, – comme c’est le cas de tous les hommes – puisque je suis au milieu de ma 80ème année. Certes que je sens le poids des jours et des ans, mais en même temps je déguste le charme de ma marche vers la Grande Rencontre, avec Jésus, au sein de la Trinité. Et la mort de tous les proches et amis autour de moi (le dernier décédé est le P. Raymond Bakar, MSP), ne fait que me l’affirmer et m’y confirmer.

Enfin merci à ceux qui m’ont donné l’occasion de retrouver tes traces, des gens du voisinage, qui viennent de m’annoncer la combien «impensable, ou plutôt bouleversante nouvelle» de l’éventuel sacre comme Evêque, de notre ancien frère Elias Hamid Zakarya, appelé dans votre Eglise Orthodoxe des Nations, du nom de P. Jean de la Croix. Aussi, et en toute confiance fraternelle, voudrais-je te dire mon avis à son sujet. Prière de croire à la vérité de ce que je t’écris.

Bien cher Jean, je reste en union de prière avec toi. Je t’embrasse en Christ, et en Lui, je me fais la joie de me dire et de rester ton frère/ami

P. Joseph Hallit

“N. 17/35 – le 16 Mars 2017

Révérendissime Mgr Jean Abboud


Bien cher Jean,

Frère et ami jamais oublié dans le Seigneur,

Confrère dans le Sacerdoce du Christ,

A toi l’expression de ma profonde amitié dans le Seigneur.
Ensuite voici un rapport succinct sur notre ex-frère, Elias Hamid Zakarya, connu cehz vous sous le nom de P. Jean de la Croix.

Je n’arrive pas à croire l’impensable et l’inacceptable : Elias Evêque ?!?
A cette nouvelle – vrai ou fausse – je n’ai pas pu dormir ; et je me suis dit : Mais qu’arrive-t-il à l’Eglise du Christ ? Peut-être qu’elle a perdu le nord !

Elias va de promotion en promotion, ou plutôt de conquête en conquête, et je ne sais par quels biais. Pour l’avoir connu de bien près, ce n’est certes pas par amour du Seigneur, mais pour ses intérêts personnels.

Econduit en Syrie à cause de son imprudence, il vient au Liban. Là, il fait la connaissance du P. Georges Raad de notre Eglise, qui s’enthousiasme pour lui et le baptise.

Après quelque temps, où il cherchait refuge au Liban, il entre chez les Pères Salvatoriens, mais ne tarde pas à être remercié.

Puis il vient chez nous, où il reste plus de deux ans, et je me trouve dans l’obligation de le remercier.

Alors il s’adresse aux Pères Basiliens Alépins, et là aussi après quelque temps, on lui signifie de partir.

Alors le P. Georges Raad, qui l’avait baptisé intervient et me supplie de le reprendre, tout en m’assurant, que cette fois, Elias me donnera la preuve du grand sérieux et de la quête engagée du spirituel. Je le reprends plus par pitié que par conviction.
Mais de ses multiples promesses de vouloir vraiment « marcher droit, dans la vérité et la clarté », pendant les trois ans de sa présence parmi nous, il n’a fait que louvoyer, ruser et mentir.

Alors, et encore une fois par pitié, et dans un acte de foi, je l’envoie en France, auprès des Frères Monastiques de Jérusalem, avec lesquels nous avions fait un accord de formation de nos moines. Là il reste trois ans, mais tant à Paris qu’à Strasbourg, où il a séjourné, il n’a fait que persévérer dans l’hypocrisie et le mensonge. Naturellement le rapport attendu me disait le refus des Jérusalem de continuer avec lui, avec le conseil à mon adresse pour que je prenne le recul par rapport à lui
Mais comment en finir, surtout qu’il insistait pour que je l’admette à la profession monastique et plus tard au sacerdoce ?

Dernière chance, je l’envoie pour un temps de « second noviciat » chez les Trappistes de Cîteaux…. Là encore, rien ne change : mensonges et absence de la prière et demande d’exception à n’en plus finir, d’où le rapport négatif que je reçois à son sujet. Alors, et après consultation de mes confrères, je prends mon courage à deux mains, et je lui dit qu’il devait chercher ailleurs.

Pour ne pas le laisser dans la rue, avec l’aide des Frères de Jérusalem de Strasbourg, nous lui trouvons un logement à la cure d’une Eglise, et pendant des mois notre Monastère lui payait le montant de 600 euros, en plus de l’argent qu’il touchait déjà de l’Etat Français, auprès duquel, et sur mon intervention auprès d’un avocat ami de Jérusalem, il avait introduit une demande de « refuge pour persécution religieuse ».

Certes qu’il a des qualités : bon copain, plaisant, parleur, courageux…
Mais de par ailleurs, il est conditionné par une maladie, peut-être congénitale, que j’appelle la « pseudomanie ». Il mentait sans broncher, mais par manque d’intelligence, il se faisait toujours attraper. Peut-être, qu’il a acquis cette mauvaise habitude dans l’armée syrienne, où tout le monde ment à tout le monde.
Chicaneur et effronté à l’extrême.

Ne sait pas choisir les bons amis, mais leur préfère ceux qui caressent ses penchants, et servent ses intérêts.

Il n’hésite pas à falsifier des documents : Imagine qu’un jour j’apprends qu’il avait des contacts avec le Hizbullah, de qui et à travers lequel il a obtenu une carte d’identité libanaise, fausse comme toutes que ce « parti du démon » fait pour ses hommes.
Profiteur en cachette de l’amitié de nos amis, pour servir ses intérêts, et desquels – en les apitoyant – il a obtenu des cadeaux et de l’argent.

Son principe : « Tmaskan la tetmakkan تمسكن لتتمكن -» (dont traduction) « plie et humilie-toi, afin de réaliser ton désir = obtenir, parvenir et réussir »

Inutile de m’attarder plus longuement. Donc je me résume :

  • Elias n’a pas donné la preuve d’une conversion en profondeur. Preuve, il s’en sert et s’en est servi comme un piédestal pour une promotion sociale, plus qu’elle n’est et ne fut un engagement intérieur et total pour le Seigneur. Il a plus profité de sa conversion, qu’il ne l’a honoré par les vertus évangéliques d’humilité et de dépouillement.
  • Tous ceux qui l’on connu, et moi en tête, nous « signons des cinq doigts, qu’il n’est pas fait pour le sacerdoce, et encore moins pour l’épiscopat.
    Mon conseil à vous tous – et ce conseil est celui de quelqu’un qui l’a connu de très près et pendant des années – attention de vous rendre ridicules, en le sacrant évêque.

Qu’il donne d’abord la preuve – et pendant au moins dix ans – qu’il est vraiment l’Apôtre du Christ et le serviteur des à mes, plus qu’il n’est celui qui veut « se caser, apparaitre et parvenir ».

Qu’a-t-il fait pour convertir les siens, – avec lesquels il est en bons termes – lui qui se présente partout comme le « confesseur de la foi » ? Rien.
Qu’a-t-il fait chez nous, et dans d’autres communautés pour édifier ses frères ? Encore rien. Plutôt, c’est le contraire. Et toutes mes rencontres avec lui, ainsi que mes enseignements à la communauté, ont été comme de « l’eau sur le pavé ».

Vous vous hâtez d’ouvrir des horizons devant quelqu’un de bancal, qui a raté les premiers pas… Comment a-t-il réussi à vous plaire et convaincre ? et quelles sont les prouesses qu’il a réalisées pour monter si haut ? En tout cas chez nous, aucune.
Une fois Evêque, comment allez-vous le freiner ? Souvenez-vous bien du sage proverbe italien qui dit : « chi va piano, va sano e lontano ».
Enfin, que ma voix résonne comme celle des prophètes pour vous épargner en plus du ridicule, des surprises dont vous n’avez guère besoin.
Je prends Dieu à témoin pour ce que j’ai écrit. Puisse-t-il vous éclairer.
Je t’embrasse en Christ ».

II. Sur la compétence du Tribunal de Grande Instance de STRASBOURG
Attendu que les faits reprochés à Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid sont qualifiés de délit et que ce délit a été commis dans l’arrondissement judiciaire du Tribunal de Grande Instance de STASBOURG ;

Qu’en droit pénal, le tribunal compétent est celui dont dépend le lieu où l’infraction a été commise ;

Que les délits dont il s’est rendu coupables Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid ont eu lieu à STRASBOURG ;

Que le Tribunal correctionnel du STRASBOURG est donc compétent au sens de l’article 382 du Code de procédure pénale ;

Que ces délits m’ont causé un préjudice direct, personnel, certain et immédiat ;

Que, dès lors, je suis recevable au sens de l’article 2 du code de procédure pénale, à mettre en mouvement l’action publique du chef des délits de diffamation publique, faux et usage de faux, escroquerie, fausses qualités et atteinte à l’honneur et à la réputation d’autrui commis par Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid et ses complices et victimes dont Madame Nilly ODICHAU MALOUS, d’origine syrienne, Monsieur MAZLOUM Nasri, d’origine syrienne, et Monsieur Victor Hanna Samuel Gello, d’origine syrienne.

PAR CES MOTIFS

Plaise à Madame, Monsieur le Procureur de la République de STRASBOURG de recevoir la présente plainte pour diffamation publique, faux et usage de faux, escroquerie, fausses qualités et atteinte à l’honneur et à la réputation d’autrui commis par Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid et ses complices et victimes dont Madame Nilly ODICHAU MALOUS, d’origine syrienne, Monsieur MAZLOUM Nasri, d’origine syrienne, et Monsieur Victor Hanna Samuel Gello, d’origine syrienne.

Fait à Ria-Sirach le 16 mai 2019

Jean ABBOUD

Liste des pièces jointes

  1. Carte d’identité de Jean ABBOUD
  2. Bulletin numéro 01 du casier judiciaire vierge (français) de Jean ABBOUD
  3. Casier judiciaire vierge (belge) de Jean ABBOUD
  4. Preuve du faux diplôme fabriqué par l’empereur ZAKARIA Sabri Hamid
  5. Preuve de la fausse carte d’identité fabriqué par le faux premier ministre ZAKARIA Sabri Hamid
  6. Preuves des autres diplômes et fausses qualités fabriquées par ZAKARIA Sabri Hamid

Sa Sainteté Benjamin Premier Abboud rend public le rapport accablant qui dénonce Hamid Zakaria ou Monseigneur Jean Elias ou Jean de La Croix qui est un faux empereur, un faux Premier Ministre, un faux converti au christianisme, un faux docteur et un faux professeur

Mes bien-aimés,

Le dénommé Hamid Zakaria est un Syrien, musulman sunnite, prétendument converti au christianisme suite à une soi-disant apparition de la « Vierge Marie ».

Il a su profiter de la division interne de l’église pour se faufiler dans les rangs de son clergé.

Un Saint prêtre libanais, fondateur du Monastère de la Résurrection à Chabrouh – Faraya au Liban, l’a accueilli.

Ce loup déguisé en agneau a détruit ce Monastère en mettant les divisions entre les frères et en calomniant le fondateur.

Il a voulu faire la même chose en Europe mais le Saint prêtre libanais m’a alerté.

J’ai gardé ce rapport secret jusqu’à ce jour 25 mai 2019.

J’ai décidé de dénoncer ce faux converti et faux ecclésiastique qui continue ses publications intempestives contre L’Eglise dans l’espoir de gagner quelques fidèles non avisés.

Son comportement m’oblige à lever le secret sur ce rapport troublant.

Ce Monsieur se prend pour un empereur, pour un premier Minsistre, pour un Docteur.

En réalité, c’est un faux demandeur d’asile en France qui vit grâce à l’aide sociale et aux allocations familiales.

Voici sa vrai histoire :

N. 17/34 – le 16 Mars 2017

Révérendissime Mgr Jean Abboud

Bien cher Jean,
Frère et ami jamais oublié dans le Seigneur,
Confrère dans le Sacerdoce du Christ,

D’abord, et tout en respectant tous les titres dont tu te trouves pourvus, et en t’embrassant à travers ces lignes, permets-moi de te tutoyer, car autrement, je me trouverai déphasé et situé en dehors de la relation amicale inoubliable que j’ai eue avec toi. Oui, Je suis heureux de t’avoir retrouvé après une coupure de plusieurs années ; et sois assuré que je n’oublie et n’oublierai pas ton amitié/fraternité avec moi ; et je prie le Seigneur de te donner toutes les grâces dont tu as besoin pour ta mission.

Je ne sais comment les évènements se sont passés pour que tu quittes notre « pauvre » Eglise Melkte, et rejoignes le Patriarcat Orthodoxe des Nations. Un jour, lors de mon passage chez toi, tu m’en avais parlé, et alors, je t’avais dit ma surprise et mon hésitation devant ce projet. Enfin c’est ton choix personnel et libre, et je dois le respecter. Et j’espère que tu as trouvé dans cette Eglise ce qui rend davantage Gloire au Seigneur, et sert son Royaume, dans ce monde agité, troublé et blessé. Quoi qu’il en soit, notre relation de frère/ami reste ferme, et personnellement je l’entretiendrai fidèlement dans ma prière. Et je ne doute guère que tu feras de même à mon égard.

Mes nouvelles ? Elles se résument en « pèlerinage pascal », que je me fais le devoir et le plaisir de « célébrer », jour après jour, et pas à pas, et ce en compagnie de l’Esprit Saint, tout en essayant de « faire plaisir au Seigneur, dans les petites choses quotidiennes ». Et tu ne saurais croire, cher Jean, quelle joie ceci suscite en moi. Pour ce qui est de notre Monastère de la Resurection, et ce qu’il vit en toute simplicité, je te joins ma lettre circulaire de Noël, qui te donnera ses dernières nouvelles.

Oui, j’avance en âge, – comme c’est le cas de tous les hommes – puisque je suis au milieu de ma 80ème année. Certes que je sens le poids des jours et des ans, mais en même temps je déguste le charme de ma marche vers la Grande Rencontre, avec Jésus, au sein de la Trinité. Et la mort de tous les proches et amis autour de moi (le dernier décédé est le P. Raymond Bakar, MSP), ne fait que me l’affirmer et m’y confirmer.

Enfin merci à ceux qui m’ont donné l’occasion de retrouver tes traces, des gens du voisinage, qui viennent de m’annoncer la combien «impensable, ou plutôt bouleversante nouvelle» de l’éventuel sacre comme Evêque, de notre ancien frère Elias Hamid Zakarya, appelé dans votre Eglise Orthodoxe des Nations, du nom de P. Jean de la Croix. Aussi, et en toute confiance fraternelle, voudrais-je te dire mon avis à son sujet. Prière de croire à la vérité de ce que je t’écris.

Bien cher Jean, je reste en union de prière avec toi. Je t’embrasse en Christ, et en Lui, je me fais la joie de me dire et de rester ton frère/ami
P. Joseph Hallit

“N. 17/35 – le 16 Mars 2017

Révérendissime Mgr Jean Abboud

Bien cher Jean,
Frère et ami jamais oublié dans le Seigneur,
Confrère dans le Sacerdoce du Christ,
A toi l’expression de ma profonde amitié dans le Seigneur.
Ensuite voici un rapport succinct sur notre ex-frère, Elias Hamid Zakarya, connu cehz vous sous le nom de P. Jean de la Croix.
Je n’arrive pas à croire l’impensable et l’inacceptable : Elias Evêque ?!?
A cette nouvelle – vrai ou fausse – je n’ai pas pu dormir ; et je me suis dit : Mais qu’arrive-t-il à l’Eglise du Christ ? Peut-être qu’elle a perdu le nord !
Elias va de promotion en promotion, ou plutôt de conquête en conquête, et je ne sais par quels biais. Pour l’avoir connu de bien près, ce n’est certes pas par amour du Seigneur, mais pour ses intérêts personnels.
Econduit en Syrie à cause de son imprudence, il vient au Liban. Là, il fait la connaissance du P. Georges Raad de notre Eglise, qui s’enthousiasme pour lui et le baptise.

Après quelque temps, où il cherchait refuge au Liban, il entre chez les Pères Salvatoriens, mais ne tarde pas à être remercié.
Puis il vient chez nous, où il reste plus de deux ans, et je me trouve dans l’obligation de le remercier.
Alors il s’adresse aux Pères Basiliens Alépins, et là aussi après quelque temps, on lui signifie de partir.
Alors le P. Georges Raad, qui l’avait baptisé intervient et me supplie de le reprendre, tout en m’assurant, que cette fois, Elias me donnera la preuve du grand sérieux et de la quête engagée du spirituel. Je le reprends plus par pitié que par conviction.
Mais de ses multiples promesses de vouloir vraiment « marcher droit, dans la vérité et la clarté », pendant les trois ans de sa présence parmi nous, il n’a fait que louvoyer, ruser et mentir.
Alors, et encore une fois par pitié, et dans un acte de foi, je l’envoie en France, auprès des Frères Monastiques de Jérusalem, avec lesquels nous avions fait un accord de formation de nos moines. Là il reste trois ans, mais tant à Paris qu’à Strasbourg, où il a séjourné, il n’a fait que persévérer dans l’hypocrisie et le mensonge. Naturellement le rapport attendu me disait le refus des Jérusalem de continuer avec lui, avec le conseil à mon adresse pour que je prenne le recul par rapport à lui
Mais comment en finir, surtout qu’il insistait pour que je l’admette à la profession monastique et plus tard au sacerdoce ?
Dernière chance, je l’envoie pour un temps de « second noviciat » chez les Trappistes de Cîteaux…. Là encore, rien ne change : mensonges et absence de la prière et demande d’exception à n’en plus finir, d’où le rapport négatif que je reçois à son sujet. Alors, et après consultation de mes confrères, je prends mon courage à deux mains, et je lui dit qu’il devait chercher ailleurs.

Pour ne pas le laisser dans la rue, avec l’aide des Frères de Jérusalem de Strasbourg, nous lui trouvons un logement à la cure d’une Eglise, et pendant des mois notre Monastère lui payait le montant de 600 euros, en plus de l’argent qu’il touchait déjà de l’Etat Français, auprès duquel, et sur mon intervention auprès d’un avocat ami de Jérusalem, il avait introduit une demande de « refuge pour persécution religieuse ».

Certes qu’il a des qualités : bon copain, plaisant, parleur, courageux…
Mais de par ailleurs, il est conditionné par une maladie, peut-être congénitale, que j’appelle la « pseudomanie ». Il mentait sans broncher, mais par manque d’intelligence, il se faisait toujours attraper. Peut-être, qu’il a acquis cette mauvaise habitude dans l’armée syrienne, où tout le monde ment à tout le monde.
Chicaneur et effronté à l’extrême.
Ne sait pas choisir les bons amis, mais leur préfère ceux qui caressent ses penchants, et servent ses intérêts.
Il n’hésite pas à falsifier des documents : Imagine qu’un jour j’apprends qu’il avait des contacts avec le Hizbullah, de qui et à travers lequel il a obtenu une carte d’identité libanaise, fausse comme toutes que ce « parti du démon » fait pour ses hommes.
Profiteur en cachette de l’amitié de nos amis, pour servir ses intérêts, et desquels – en les apitoyant – il a obtenu des cadeaux et de l’argent.
Son principe : « Tmaskan la tetmakkan تمسكن لتتمكن -» « plie et humilie-toi, afin de réaliser ton désir = obtenir, parvenir et réussir »

Inutile de m’attarder plus longuement. Donc je me résume :

  • Elias n’a pas donné la preuve d’une conversion en profondeur. Preuve, il s’en sert et s’en est servi comme un piédestal pour une promotion sociale, plus qu’elle n’est et ne fut un engagement intérieur et total pour le Seigneur. Il a plus profité de sa conversion, qu’il ne l’a honoré par les vertus évangéliques d’humilité et de dépouillement
  • Tous ceux qui l’on connu, et moi en tête, nous « signons des cinq doigts, qu’il n’est pas fait pour le sacerdoce, et encore moins pour l’épiscopat.
    Mon conseil à vous tous – et ce conseil est celui de quelqu’un qui l’a connu de très près et pendant des années – attention de vous rendre ridicules, en le sacrant évêque.

Qu’il donne d’abord la preuve – et pendant au moins dix ans – qu’il est vraiment l’Apôtre du Christ et le serviteur des à mes, plus qu’il n’est celui qui veut « se caser, apparaitre et parvenir ».
Qu’a-t-il fait pour convertir les siens, – avec lesquels il est en bons termes – lui qui se présente partout comme le « confesseur de la foi » ? Rien.
Qu’a-t-il fait chez nous, et dans d’autres communautés pour édifier ses frères ? Encore rien. Plutôt, c’est le contraire. Et toutes mes rencontres avec lui, ainsi que mes enseignements à la communauté, ont été comme de « l’eau sur le pavé ».

Vous vous hâtez d’ouvrir des horizons devant quelqu’un de bancal, qui a raté les premiers pas… Comment a-t-il réussi à vous plaire et convaincre ? et quelles sont les prouesses qu’il a réalisées pour monter si haut ? En tout cas chez nous, aucune.
Une fois Evêque, comment allez-vous le freiner ? Souvenez-vous bien du sage proverbe italien qui dit : « chi va piano, va sano e lontano ».
Enfin, que ma voix résonne comme celle des prophètes pour vous épargner en plus du ridicule, des surprises dont vous n’avez guère besoin.
Je prends Dieu à témoin pour ce que j’ai écrit. Puisse-t-il vous éclairer.
Je t’embrasse en Christ”.

Sa Sainteté Benjamin Premier Abboud condamne l’attaque terroriste contre les églises à Burkina Faso

L’église de l’Unité condamne l’attaque terroriste à l’encontre de l’église catholique de Dablo, commune de la province du Sanmatenga, dans le centre-nord du Burkina Faso. Elle déplore l’assassinat du prêtre et des fidèles. Cette vague de violences islamistes a déjà fait d’autres victimes fin avril dont le pasteur et cinq fidèles dans un temple protestant à Silgadji, dans la province du Soum, au nord du pays.

Nous prions pour l’unité des églises en ce moment où les terroristes frappent tous ceux et celles qui suivent le Christ Jésus.

Nous présentons nos condoléances à toutes les familles endeuillées et nous prions pour la guérison des blessés.

+++ Benjamin PremIer Abboud

Pontife Général de l’église de l’Unité

وجه الحبر العام لكنيسة الوحدة صاحب القداسة بنيامين الأول عبود برقية تعزية إلى البطريرك الماروني الكاردينال مار بشارة بطرس الراعي بالمثلث الرحمات البطريرك مار نصر الله بطرس صفير

وجه الحبر العام لكنيسة الوحدة صاحب القداسة بنيامين الأول عبود برقية تعزية إلى البطريرك الماروني الكاردينال مار بشارة بطرس الراعي بالمثلث الرحمات البطريرك مار نصر الله بطرس صفير جاء فيها : « فقدت الكنيسة المارونية بطلاً من أبطالها وعمودا صلباً من أعمدتها وقديساً عظيماً من قديسيها الأحياء والأحرار والشرفاء والأنقياء. معزتي له كانت كبيرة وستبقى لأنه كان وفياً وصادقاً وأميناً وحكيما وسيكون قديساً تطلب شفاعته الأجيال القادمة. كان رجل الله وبطل لبناني حكيم لم يستسلم لأحد رغم الضغوطات التي توالت عليه. ليكن ذكره مؤبداً وليكون بالروح القدس قدوةً لنا جميعاً لنحذوا حذوه ونتعظ بحسن سيرته وبكثرة تواضعه. رحمك الله يا بطريرك صفير وأسكنك فسيح جناته وسكب على قلوب ذويك ومحبيك بلسم العزاء. مع محبتي واحترامي لغبطتك وللكنيسة المارونية وأبنائها الأعزاء ».

+++ بنيامين الأول عبود
خادم خدام كنيسة الوحدة في العالم

Sa Sainteté Benjamin Premier Abboud met les églises de Dieu en garde contre Hamid Zakaria alias Jean Elias ou Jean de La Croix faux empereur, faux premier ministre, faux docteur, faux profeseur et faux….

Mise en garde contre Hamid Zakaria alias Jean Elias ou Jean de La Croix

Ce Monsieur se présente à vous en tant qu’ancien pilote converti au Christianisme suite à une apparition de la Vierge Marie.

Il se présente également en tant qu’empereur, premier ministre, professeur de religion dans une université catholique en Afrique.

Ce Monsieur a trompé le patriarche Nicolas Premier pour se faire ordonner diacre et prêtre avant de tromper l’évêque Ephrem Lama pour devenir évêque.

Ces ordinations fondées sur une fausse conversion et mauvaises intentions sont nulles et de nul effet.

J’ai reçu une mise en garde de l’église catholique romaine à son encontre en 2017.

J’ai informé confidentiellement le Patriarche Nicolas Premier et ce dernier a immédiatement annulé sa décision de l’ordonner évêque.

Cet individu a utilisé cette nomination annulée pour se faire ordonner évêque dans une église syriaque orthodoxe.

Depuis quelques mois, il a commencé sa persécution contre l’église.

J’ai fait parvenir le rapport de l’église catholique à son supérieur hiérarchique. Hamid Zakaria s’est senti épinglé et a commencé à fabriquer des histoires en disant à ce dernier qu’il était possédé d’après mes dires Etc…

Le supérieur de ce dernier m’a informé des fausses allégations de l’individu Hamid Zakaria et m’a affirmé qu’il ne le croirait plus.

Aussi, je vous demande de ne plus croire ses affabulations, ses fausses déclarations et ses titres d’empereur, de Docteur, de premier ministre et de professeur universitaire de religion.

Il s’agit d’un faux converti, d’un imposteur et d’un danger pour l’église.

Par ses calomnies, il a détruit la réputation du fondateur du Monastère de la Résurrection au Liban et en mettant de façon machiavélique les uns contre les autres, ce monastère a été vidé de ses occupants.

Fait au Siège Apostolique de l’église de l’Unité le samedi 11 mai 2019

Votre serviteur

+++ Benjamin Premier Abboud

Mgr Jean Abboud s’est adressé au Procureur Général près la Chambre Criminelle de la Cour de cassation pour dénoncer les agissements de Madame Solenne MOTYL, Vice-Président chargé de l’instruction près le Tribunal de Grande Instance de Mont-De-Marsan

​​Bruxelles le 08/05/2019

     N° Parquet : 15104000018

     N° Instruction : JICABJI215000041  

Monsieur le Procureur Général

Chambre Criminelle

Cour de Cassation 

5, Quai de l’horloge

75055 Paris Cedex 01

Monsieur le Procureur Général,

Je reviens vers vous dans le cadre du transfert de l’affaire pénale référencée ci-dessus, depuis le Tribunal de Grande Instance de Mont-de-Marsan à celui de Dax.

Sauf erreur de ma part, je n’ai pas reçu l’arrêt sur ma dernière demande en suspicion légitime. 

Auriez-vous l’amabilité de me faire parvenir une copie de l’arrêt avant la date de l’audience du 27 mai courant qui aura lieu au Tribunal correctionnel de DAX.

En plus, ma demande de renvoi pour suspicion légitime visaitle dessaisissement de toute la Juridiction de PAU.

En effet, jusqu’à l’arrivée du Président Eric LEGRAND à la Chambre de l’Instruction, tous les magistrats qui composaientla juridiction de PAU, ont fait preuve d’inimitié et d’animosité à mon égard en parfaite violation de la règle d’impartialité.

Le 15 octobre 2018, le magistrat instructeur, Madame Solenne MOTYL, a reçu le Procès-verbal de Constat d’huissier du 09 octobre 2018. Ce procès-verbal apporte la preuve incontestable et incontestée que l’agent SABINE (prétendument personne fictive) est bel et bien Hélène SAFFROY, la sœur de la partie civile Michel SAFFROY et la tante de la « nouvelle partie civile » parachutée, Monsieur Florian SAFFROY.

D’après l’ordonnance de règlement du 19 octobre 2018, Madame Solenne MOTYL,  Vice-président chargé de l’Instruction, n’a même pas mentionné cet élément déterminant pour l’instruction en cours. Bien au contraire, ellea affirmé que depuis sa « décision du 05 octobre 2018, aucun élément nouveau n’est intervenu ».

Cet élément détruit toute l’instruction, d’autant plus que le 19 mai 2016, Madame Monique BOULANGER a déclaré au commandant Gilles BELAIN au sujet de Christophe DUVAL, qu’elle avait : « reçu une réponse de la Côte d’Ivoire au nom de DUVAL, par l’intermédiaire d’un notaire. Il s’agissait d’un acte de donation »Madame Monique BOULANGER a remis une copie et Madame Solenne MOTYL n’a pas interrogé ce notaire et aucune commission rogatoire n’a été diligentée en Côte d’Ivoire. (cf. dossier de l’instruction Cotes 129 et 142/10, 11, 12 et 13).

Pour cacher cette honteuse instruction à ses collègues du TGI de Mont-de-Marsan, Madame Solenne MOTYL, a usurpé le pouvoir de la Cour de Cassation en renvoyant son instruction boiteuse au TGI de DAX.

En plus, pour enfumer le Procureur de la République de DAX, elle a violé la virginité de mon casier judiciaire qui lui a été communiqué par Monsieur Eric SERVASS, le magistrat chargé du Casier Judiciaire, le 7 mai 2018.

Le Procureur de la République de Dax jouit d’une excellente réputation, mes amis des Facultés de Droit de Perpignan et de Bordeaux m’ont rassuré à son sujet. J’espère qu’il aura le courage de prouver la partialité du magistrat MOTYL et la fausseté de son instruction menée à charge de A à Z.

Je crains de tomber sur un substitut aussi ripoux que Monsieur VENNETIER qui a causé  l’erreur judiciaire commise à Bordeaux entre 1999 et 2001. Ce magistrat a exhibé un document communiqué par la partie civile au Premier Juge d’Instruction et m’a faussement accusé d’en être le créateur.

Aussi, je vous prie de bien vouloir faire la lumière sur ce transfert bien prémédité par Madame Solenne MOTYL et qui constitue, d’après moi, une flagrante violation de l’article 662 qui réserve à votre seule juridiction le droit de transfert d’une affaire pénale d’une juridiction à une autre.

Je vous remercie de la bienveillance avec laquelle vous traiterez cette demande d’information et vous prie de croire, Monsieur le Procureur Général, à l’expression de mon grand respect et à ma très haute considération.

Sa Sainteté Benjamin Premier Abboud s’adresse au Président de la Conférence Épiscopale de l’église de l’unité à Haïti


Protocole
 numéro 7519/2/Haïti/ 7 mai 2019

Lettre à la Conférence épiscopale de l’Eglise de l’Unité à Haïti

Monsieur le Président,

Mes Chers Frères dans l’Episcopat,


Vos frères de la Conférence épiscopale catholique romaine ignorent que l’Unité recherchée est tout simplement sous la lumière de l’Amour.

Sans cet Amour, l’union des Eglises est impossible !

Soyez unis dans l’Amour et vous trouverez l’unité pour laquelle Jésus a prié en Jean 17.21 (« afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé »).

Le Tribunal Suprême de l’église de l’unité a décidé hier, à l’unanimité de ses membres, de faire un rapport à Sa Sainteté le Pape François sur la violation du Code de Droit Canonique de l’Église catholique romaine par les évêques qui forment la Conférence Épiscopale haïtienne.

Le Premier Président vous demande de ne pas répondre ni de poursuivre pénalement vos frères évêques de l’église catholique romaine.

Le Président de la Conférence Episcopale de vos frères évêques catholiques a bien reçu ma lettre ce matin et le Siège Apostolique nous a confirmé que ces derniers ont agi seuls et sans aucun mandat pontifical du Pape François.

J’ai parlé longuement avec l’un de vos avocats, Maître Elisma Franckly et j’espère que son intervention médiatique et juridique ouvrira une négociation seine entre vos deux Conférence Episcopale. S’il y a dépôt de plainte et inculpation, les évêques catholiques romains doivent présenter leurs démissions au Pape François.

Le Christ a pardonné à ceux qui ne savent pas ce qu’ils font.

Vous êtes trahis de la même façon et par des frères qui possèdent le même pouvoir que Judas Iscariot.

La loi haïtienne respecte la liberté religieuse et le peuple haïtien ne cesse de plébisciter l’unité des églises.

L’ennemi de l’unité est l’ego de ces évêques et vos frères évêques finiront par comprendre qu’ils ont bien été les instruments de celui qui a inspiré Juda Iscariot à livrer Jésus.

Pensez au Saint Pape Jean-Paul II et n’oubliez pas qu’il a pardonné à celui qui a failli le tuer. 

Le comportement de vos frères évêques est loin d’être celui d’un saint.

Aimez et pardonnez vos frères évêques et n’oubliez pas qu’ils auront  tôt ou tard besoin de vous sur le plan pastoral et qu’ils finiront par vous rencontrer et vous faire le même sourire que celui du Saint Pape Jean-Paul II.

Avec ma bénédiction apostolique

Le Pontife Général

 Benjamin Premier Abboud