Michel SAFFROY, l’accusateur de Mgr Jean ABBOUD, pris en flagrant délit de vol à l’encontre de ses deux sœurs et par ricochet de sa vicitime

Michel SAFFROY pris en flagrant délit de vol à l’encontre de ses deux sœurs.

Il a vendu l’héritage de son père à 413.972,29 € (quatre cent treize mille neuf cent soixante-douze euros et vingt-neuf cents) après avoir acheté frauduleusement à 46.877,85 € (quarante-six mille huit cent soixante-dix-sept euros et quatre-vingt-cinq cents) chacune des parts qui revenaient à ses deux sœurs.

Chacune de ses deux sœurs aurait dû toucher la somme 137.990.76 €. Or, d’après l’acte notarié, ses deux sœurs ensemble auraient touché une somme de 93.755,71 € seulement.

Pour conclure,

1°) La part de Michel SAFFROY s’élève à 320.216,58 € (trois cent vingt mille deux cent seize euros et cinquante-huit cents).

2°) la part d’Hélène SAFFROY revient à 46.877,85 € (quarante-six mille huit cent soixante-dix-sept euros et quatre-vingt-cinq cents) au lieu de 137.990.76 €.

3°) la part de Monique SAFFROY revient à 46.877,85 € (quarante-six mille huit cent soixante-dix-sept euros et quatre-vingt-cinq cents) au lieu de 137.990.76 €.

4°) la somme volée par Monsieur Michel SAFFROY à ses deux sœurs s’élève à 273.338,73 € (deux cent soixante-treize mille trois cent trente-huit euros et soixante-treize cents).

5°) la somme qui revient à Hélène SAFFROY et par ricochet à Jean ABBOUD (en vertu de l’ordonnance du Président du Tribunal de Grande Instance du Mans rendu le 15 octobre 2018) s’élève à 91.112,90 € (quatre-vingt-onze mille cent douze euros et quatre-vingt-dix cents).

Pour réaliser cette escroquerie, Monsieur Michel SAFFROY avait fait croire à ses deux sœurs Hélène et Monique SAFFROY que la villa était estimée à 140.633,57 € (cent quarante mille six-cent trente-trois euros et cinquante-sept cents) et que    l’estimation « de la valeur vénale » de la villa du Pré-Saint-Gervais était faite « par 5-6 professionnels de l’immobilier puis une expertise demandée par (ses) soins à un notaire des Lilas » (cf. courriel de Michel SAFFROY à l’agent SABINE (sa vraie sœur Hélène) du 28 août 2014 à 13H25).